Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La chronique d'Audrey Gosseaume, deux séries montrant des femmes à fort caractère !

-
Par , France Bleu Touraine

Il existe plein de séries qui mettent en scène des femmes fortes : il y a quelques années on avait Buffy la tueuse de vampires, Sydney dans Alias… Aujourd’hui on a Daenerys ou Arya dans Game of throne, Olivia Pope dans Scandal, Claire Fraser de Outlander…

Audrey Gosseaume
Audrey Gosseaume

Et tout d’abord de Jessica Jones

Alors c’est une super héroïne Marvel, au caractère bien trempé ! Son pouvoir ? Elle a une force surhumaine et une répartie cinglante qui font de Jessica Jones une vraie justicière badass. Elle met ses talents au profit des autres avec son métier de détective privé, elle enquête sur des disparitions, des chantages ou des adultères. Mais elle lutte aussi contre ses propres démons et son passé traumatisant se rappelle peu à peu à elle au fil des épisodes. Et sous son apparence de dure à cuire qui rien ne touche, on sent clairement que Jessica Jones est plus humaine et sensible qu’elle ne le voudrait. Au cours des saisons, ce qui est sympa c’est qu’elle croise également certains autres super héros comme Luke Cage ou Daredevil et Marvel leur a même créé une série à part, The Defenders, dans laquelle il s’allient pour neutraliser un ennemi commun qui menace Hell’s Kitchen. 

Ce que j’aime chez Jessica Jones, c’est que c’est une super-héroïne qui casse tous les codes : indestructible mais aussi fragile, impressionnante et résiliante…Bref c’est un personnage féminin tout en nuances. La série compte 3 saisons et il n’y en aura pas d’autres, l’actrice Krysten Ritter n’a pas souhaité poursuivre son aventure de super héroïne

Dans Orphan Black c’est autre chose.

Sarah Manning, l'héroïne, est plus dans une quête d’identité. Orpheline et  marginale, Sarah est un peu paumée. Alors qu’elle attend son train, elle voit sur le quai d’en face son sosie se suicider. Sans réfléchir, elle s’empare de son sac et s’enfuit. Rapidement elle se rend compte que son sosie vivait bien plus confortablement qu’elle et elle décide alors de prendre son identité. Mais elle a bien dû mal à maîtriser la situation : elle va en effet découvrir qu’il existe d’autres sosies d’elles dans le monde…. Sosie ou clone ? Elle va tenter de comprendre ce qu’il se passe.

La vraie force de cette série c’est clairement l’actrice principale, Tatiana Maslany qui incarne à elle seule une quinzaine de rôles différentes : Alison la mère de famille coincée, Cosima la scientifique... Chaque clone de Sarah a une personnalité très différente des autres, et elle réussit la prouesse de les rendre tellement unique qu’en une seconde on sait à qui l’on a affaire à l’écran. La bonne nouvelle c’est que la série comporte 50 épisodes, de quoi s’occuper pour un bon moment avec ce thriller de science fiction plutôt haletant aux personnages très attachants !

Sur mon blog aussi je parle séries : http://olive-banane-et-pasteque.com/

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu