Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

"La relance éco" : le dernier vidéoclub de Bordeaux reste en vie grâce à ses adhérents

-
Par , France Bleu Gironde

Le Yoyo vidéo à Bordeaux a failli mettre les clés sous la porte à cause du confinement. Mais les habitués de ce vidéoclub du quartier du Grand Parc ont lancé une cagnotte en ligne pour assurer sa survie.

Le dernier vidéoclub de Bordeaux a été sauvé par ses adhérents.
Le dernier vidéoclub de Bordeaux a été sauvé par ses adhérents. © Radio France - Alexandra Sirgant

Implanté au Grand Parc depuis 1984, le dernier vidéoclub de Bordeaux est devenu un endroit emblématique du quartier.  On y vient pour se faire conseiller l'un de 23 000 DVDs en stock , ou tout simplement pour boire un café avec son propriétaire, Jean-Luc Peyre, également surnommé Yoyo.   

Jean-Luc Peyre, alias Yoyo, tient le videoclub depuis plus de trente ans.
Jean-Luc Peyre, alias Yoyo, tient le videoclub depuis plus de trente ans. © Radio France - Alexandra Sirgant

C'est lui qui tient le vidéoclub depuis son ouverture. Par le passé, il a eu plusieurs associés, mais aujourd'hui il est le seul employé du club. Son dernier associé jette l'éponge en 1995, assurant que la location de DVD est vouée à mourir. Mais Yoyo persiste et décide de s'adapter. Il diversifie son activité, avec la vente en ligne de DVDs, de CDs, de vinyls ou autres objets. Le Yoyo video est aussi devenu un point relais. "Ça permet aux gens de nous découvrir en venant chercher leur colis" explique le cinéphile.  Le vidéoclub parvenait jusqu'alors à survivre, avec de petites marges.  Mais avec le confinement, le Yoyoclub a failli fermer

Plus de 4000 euros sur la cagnotte en ligne 

Une cagnotte en ligne a donc été lancée dès le mois de mars par les habitués pour assurer que le club reste en vie. A ce jour, elle a récolté plus de 4 000 euros. Un geste qui a beaucoup touché Yoyo. "Ça fait chaud au cœur, avoue-t-il en souriant . Dès la réouverture le 11 mai, les gens sont arrivés avec les cartes bleues entre les dents pour nous dire qu'ils voulaient nous donner de l’argent pour pas qu'on ferme"

Reportage : immersion au sein du dernier vidéoclub de Bordeaux

Laetitia vient toutes les semaines depuis douze ans. L'octogénaire a pourtant essayer de s'inscrire sur la plateforme de vidéo en ligne Netflix pendant le confinement. Mais impossible pour elle de remplacer le Yoyo vidéo. "On ne peut pas échanger ses opinions, dire si on a aimé ou pas, explique-t-elle. C'est ce que j'aime avec Yoyo".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess