Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le film France Bleu "Au nom de la terre" dépasse le million d'entrées

-
Par , France Bleu

Plus d'un million de spectateurs ont déjà vu l'histoire bouleversante de cet agriculteur de la Vienne, acculé sous le poids des dettes et du travail. Trois semaines après sa sortie dans les salles, "Au nom de la terre" est déjà un succès.

Guillaume Canet et Edouard Bergeon avec l'agriculteur qui a accueilli l'équipe du film "Au nom de la terre" à Saint-Pierre-sur-Orthe en Mayenne.
Guillaume Canet et Edouard Bergeon avec l'agriculteur qui a accueilli l'équipe du film "Au nom de la terre" à Saint-Pierre-sur-Orthe en Mayenne. © Maxppp - Marc Ollivier

Paris, France

"Quelle fierté d’avoir pu réaliser/participer ce film tellement important pour nous toutes et tous !", se sont félicités lundi 14 septembre Edouard Bergeon et Guillaume Canet sur les réseaux sociaux, "merci d'être si nombreux au rendez-vous". "Au nom de la terre", sorti le 25 septembre dernier dans les salles de cinéma, a désormais dépassé le million d'entrées

Alerter sur la crise du monde agricole

Ce film, dont France Bleu est partenaire, est inspiré de l'histoire vraie du père du réalisateur, Edouard Bergeon. Tourné à Saint-Pierre-sur-Orthe dans le nord de la Mayenne, il raconte la dure vie d'un agriculteur de la Vienne, acculé sous le poids des dettes et du travail. Cet homme, incarné à l'écran par l'acteur Guillaume Canet, s'est suicidé après avoir souffert de grosses difficultés sur son exploitation dans les années 90.

► À LIRE AUSSI Suicide des agriculteurs : une "non-assistance à personne en danger" pour l'acteur Guillaume Canet

Le réalisateur de "Au nom de la terre", orphelin d'un papa tué par son travail, veut alerter sur la crise du monde agricole, passée et actuelle. Plus d'un million de spectateurs ont écouté son message. "Continuons d'en parler afin qu'il passe auprès de tout le monde, y compris dans les grandes villes !", demande désormais Edouard Bergeon dont le premier film est déjà un succès.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu