Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

France Bleu Breizh Izel partenaire du Festival du Livre en Bretagne à Carhaix les 24 & 25/10/20

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Rendez-vous incontournable et véritable vitrine de l'édition en Bretagne ! France Bleu Breizh Izel s'installe en direct du Festival le 24 octobre de 14h00 à 18h00, deux émissions animées par Manu Méhu et Michel Pagès...

31è Festival du Livre en Bretagne les 24 & 25/10/20 | La Poésie dans tous ses états
31è Festival du Livre en Bretagne les 24 & 25/10/20 | La Poésie dans tous ses états

France Bleu Breizh Izel partenaire radio officielle du Festival du Livre en Bretagne à Carhaix les 24 & 25 octobre 2020 !

Michel Pagès | France Bleu Breizh Izel
Michel Pagès | France Bleu Breizh Izel © Radio France - Laurent Le Troadec

L'après-midi du samedi 24/10 en direct du Festival :

  • de 14h00 à 16h00 : "Breizh O'Pluriel", émission en langue bretonne avec Manu Méhu et ses invités
  • de 16h00 à 18h00 : "Breizh O'Pluriel", émission en français avec Michel Pagès et ses invités
Festival du Livre 2020 à Carhaix
Festival du Livre 2020 à Carhaix

SAMEDI 24 & DIMANCHE 25 OCTOBRE 2020   31ème FESTIVAL DU LIVRE EN BRETAGNE   10H00-19H00   ESPACE GLENMOR
 

Rendez-vous incontournable et véritable vitrine de l'édition en Bretagne, le festival du livre se déroule chaque année à Carhaix le dernier week-end d'octobre. La manifestation accueillera cette année la grande majorité des maisons d'édition de Bretagne et près de 200 auteurs.
« La poésie bretonne dans tous ses états… » : le thème de cette 31ème édition ne manquera pas de souligner l'apport incontestable de la Bretagne à l’œuvre universelle poétique à travers sa propre sensibilité. Denez Prigent en sera le président d'honneur.
Tout au long du week-end, des récitals de poésie (en breton comme en français) ponctueront le festival avec également la diffusion de documentaires et la remise des prix de la ville de Carhaix.


GRATUIT
 

Festival du Livre en Bretagne 2020
Festival du Livre en Bretagne 2020

"Affiche 2020, réalisée par Olwenn Manac’h"

La poésie bretonne dans tous ses états… Alors que quotidiennement nous sommes accaparés, sans parfois pouvoir l’éviter, par « les voleurs d’attention » que sont les écrans numériques, la poésie reste un moyen à la portée de tous, simple et pourtant universel, « de recréer, de repenser le monde, en renouvelant sans cesse ses propres sensations au contact des autres. » Pascale Senk (journaliste spécialisée en psychologie) estime que la « poésie permet de produire des éclats de langage libérateur qui permettent de sortir du discours social conventionnel et de partager son sens poétique avec autrui. » « La force poétique va chercher en nous, grâce à ses mots, ces nombreuses zones de sensibilité qui nous habitent et qu’on active que très rarement », affirme pour sa part Jean-Joseph Julaud (écrivain), tandis que Christilla Pellé Douël (journaliste) estime que « par essence, la poésie est un moyen de s’élever car elle permet de toucher ce que nous avons de plus sensible en nous, elle est un outil de développement personnel. » « Elle nous remet en contact avec ce qu’il y a de plus sensible dans l’existence en stimulant notre inconscient dans lequel la sensibilité s’éprouve. C’est un moyen d’atteindre ce qu’il y a de plus vrai, de plus sensible en soi en mettant du sens sur certains mots. On trouve dans la poésie des choses, des réponses que nous ne saurions pas exprimer de manière spontanée. Et si ça nous touche autant, c’est parce que la poésie en appel à l’imaginaire et met subitement en suspens la partie rationnelle de notre cerveau. » Pour démontrer combien un poème peut pénétrer au plus profond de nous les psychologues expliquent souvent que les poèmes ou certains chants qui sont parfois des poèmes mis en chanson, « sont parmi les dernières choses dont se souviennent les malades d’Alzheimer. »La Bretagne apporte incontestablement sa contribution à l’œuvre universelle poétique avec sa propre sensibilité. La poésie, de langue bretonne ou française, s’y porte bien et sans remonter très loin dans le temps, nous pouvons citer des noms connus : Xavier Grall, Anjela Duval, Youenn Gwernig, Armand Robin, Pêr-Jakez Helias, Danielle Collobert, Ronan Huon, Reun ar C’halan… La liste serait trop longue à publier. Aujourd’hui encore rares sont les revues en langue bretonne par exemple qui ne publient pas à chaque livraison, un deux voire trois ou quatre poèmes. Au début du siècle dernier on pouvait compter, à trente kilomètres autour de Carhaix, pratiquement un poète reconnu dans chaque commune. Cela était dû en partie à l’existence dans la capitale du Poher du journal Ar Bobl et de la revue Ar Vro de Taldir Jaffrennou qui offraient une tribune aux écrivains en herbe et à ceux déjà plus chevronnés. Des publications du même type existaient ailleurs sur le territoire breton. Le dictionnaire des écrivains de Bretagne de Lukian Raoul recense quelques noms d’auteurs du Kreiz Breizh : à Botmeur : François-Louis Abgrall ; à Spézet : Marie-Louise Chouffeur ; à Saint-Goazec : Jean Roudot ; à Gouezec : René le Moigne ; à Pleyben : Yeun ar Gow ; à Poullaouen : Prosper Proux ; à Kergloff : Joseph Barguil ; à Laz : Jean Bihannic ; à La Feuillée : Jean-François Bothorel ; à Landeleau : Jean Corentin Bouard ; à Bonen : Marie-Philomène Cadoret ; à Plouguer (Carhaix) : Georgina Le Manac’h ; à Carhaix : Hippolyte Laterre, François Jaffrennou ; à Lennon : Jean-Louis Henry ; à Trébrivan : Jean-Marie Coutellec ; à Scrignac : Jean-Yves Cozic ; à Bolazec : Anne-Marie Roparz… Vouloir les énumérer tous serait fastidieux.Aujourd’hui encore des revues, en breton et en français, permettent aux poètes de publier leurs œuvres sans trop de difficulté, même si l’avenir de certaines publications n’est pas forcément assuré. On ne dira jamais assez l’importance du travail, souvent discret et bénévole, des soutiers de la littérature qui font vivre ces revues. Citons quelques titres publiant de la poésie en Bretagne : Hopala, Spered Gouez (publié chaque année par le festival du livre de Carhaix depuis 25 ans et dirigée par Marie-Josée Christien), _Digor, Littérales, Al Liamm, Al Lanv, Aber…_On y retrouve parfois les œuvres de poètes bretons reconnus comme Paol Keineg, Yann Ber Piriou, Pierre Tanguy, Hervé Carn, Marie-Josée Christien, Yann Ber Piriou, Bernez Tangi, Alain Kervern, Jacques Josse, Gérard Le Gouic, Youenn Kervalan… La liste est longue confirmant que la Bretagne reste bien une terre de poésie. Comme l’écrivait Armand Robin, originaire de Rostrenen, « La Bretagne, c’est un univers ou si on veut, c’est une patrie mondiale… Cette Bretagne universelle, cette Bretagne qui n’est pas localisable, c’est pour nous le point de vue de l’âme, ce qui est encore plus haut que le point de vue de l’esprit. Il se trouve que ce lieu parfait de l’âme se trouve aussi par nature le lieu parfait du génie poétique. » On ne s’étonnera donc pas que le prix Goncourt 2019 de la poésie ait été décerné à un Breton, le Trégorois Yvon Le Men ou que le haïku, genre littéraire japonais, marqué essentiellement par sa concision, fasse également florès en Bretagne, tant en français qu’en breton.Le festival du livre de Carhaix 2020 mettra en avant cette richesse littéraire.

Festival du Livre en Bretagne 2020 | Soutenez la Culture
Festival du Livre en Bretagne 2020 | Soutenez la Culture

"Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation de la 31e édition du Festival du livre en Bretagne de Carhaix, prend un caractère particulier pour nous, mais aussi pour l’ensemble de la filière du livre que notre manifestation entend promouvoir depuis maintenant 30 ans." 

"Avec nos partenaires habituels — la ville, le Département et la Région — nous faisons le maximum pour faire en sorte de recevoir le mieux possibles à Carhaix, les 24 et 25 octobre, les auteurs, les éditeurs et le public malgré les contraintes sanitaires. Nous voulons cependant faire plus et ne pas rester sur une attitude attentiste. La situation actuelle nous oblige. À notre modeste niveau, nous venons de lancer une campagne afin d’interpeller les Bretonnes et les Bretons en les invitant à soutenir la culture et à offrir des livres."

L’histoire du festival

Créé en 1990, sous l’égide de l’Institut Culturel de Bretagne qui faisait office à l’époque de Centre Régional du Livre et de l’Association des Éditeurs de Bretagne, le Festival du Livre en Bretagne est né lors d’un repas organisé par Charlie GRALL à la demande des services départementaux de l’Equipement. Ces derniers souhaitaient rencontrer des responsables du mouvement Stourm ar Brezhoneg (SAB) qui à l’époque barbouillaient allègrement les panneaux routier pour réclamer une signalétique bilingue.Prudents, les fonctionnaires avaient néanmoins souhaité que la rencontre se fasse en présence d’élus. On trouvait autour de la table des conseillers généraux et municipaux de droite comme de gauche. Pendant qu’à un bout de la table le directeur de l’Equipement cherchait à trouver un accord avec les militants de SAB, à l’autre bout de la tablée Jean-Yves COZAN, à l’époque premier vice-président du Conseil Général du Finistère, Martial MĖNARD, éditeur, Daniel COTTEN adjoint à la culture de CARHAIX et Charlie GRALL, journaliste, parlaient bouquins.C’est à ce moment que le salon du livre de SAINT-BRIEUC fut évoqué. Ses organisateurs avaient baissé les bras et rien n’était venu le remplacer. « Pourquoi ne pas reprendre l’idée et relancer ce salon à Carhaix ? » lança un des convives. Ce qui fut fait en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.Le Festival du Livre en Bretagne se déroule chaque année le dernier weekend d’octobre à Carhaix. Cette manifestation s’adresse aux maisons d’édition situées sur l’un des 5 départements bretons. Chaque année la majorité des éditeurs bretons sont présents (une centaine) et profite de l’événement pour présenter leurs dernières parutions. Près de 300 auteurs sont ainsi présents sur les stands pour dédicacer leurs ouvrages

Choix de la station

À venir dansDanssecondess