Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La lecture : un outil formidable pour se faire du bien

-
Par , , France Bleu

Les Français lisent en moyenne 17 livres par an. Et ils ne s’y trompent pas car un livre fournit un excellent refuge et permet de se faire du bien.

Un bon livre est un excellent refuge pour l'esprit
Un bon livre est un excellent refuge pour l'esprit © Getty - Anastasiia Krivenok

Alors que les lieux de convivialité sont fermés au public depuis plusieurs semaines en raison de l’épidémie de coronavirus, nombreux sont les Français à s’être tournés vers la lecture pour occuper leurs soirées et week-end. Ils ont d’ailleurs été nombreux à demander au plus vite la réouverture des librairies à l’annonce du confinement de novembre. 

Pourquoi la lecture prodigue-t-elle autant de bien-être ?

En ces temps de repli sur soi, la lecture permet un moment d’introspection mais également enrichit notre vie intérieure en nous ouvrant à des mondes infinis. Car à travers l’histoire des personnages, c’est nous-mêmes que nous regardons. Nous sommes toujours tous les protagonistes et c’est ce qui nous fascine et nous attire autant dans les pages d’un bon roman. On soigne aussi nos peines grâce à la lecture : tu n’es pas le.la seul.e de ton espèce à souffrir nous disent en somme nos héros. 

Et même sur une table, dans leur bibliothèque ou en piles autour de nous, les livres ont des vertus thérapeutiques : sans le savoir vous pratiquez peut-être le tsundoku, cet art japonais d’accumuler les livres comme des remparts protecteurs autour de nous. 

Régine Detambel, romancière et bibliothérapeute, auteure de Les livres prennent soin de nous (Actes sud) est l’invitée d’Églantine Éméyé dans C’est déjà demain

La bibliothérapie : une discipline de plus en plus en vogue

Se soigner par les livres c’est d’ailleurs très sérieux, et ça s’appelle la bibliothérapie. Née il y a une centaine d’années dans les pays anglo-saxons, cette discipline s’est développée sous l’impulsion de psychologues ayant décidé d’utiliser des textes de développement personnel pour aider les soldats de retour du front. Nous découvrons aujourd’hui que les romans, le théâtre, la poésie, les livres audio ont eux aussi leurs vertus pour nous faire remonter la pente en cas de coup dur. 

Les vertus anti-stress de la lecture à haute voix

Nous devrions d’ailleurs penser à lire régulièrement à haute voix car c’est un excellent exercice de respiration. Pour nos enfants et nos adolescents, cette pratique peut même être une alternative au manque d’exercice physique dont ils peuvent souffrir en ce moment. L’objet-livre vaut quant à lui toutes les boules anti-stress : "le papier c’est comme une peau, ça se touche, c’est chaud", indique Régine Detambel. De quoi presque remplacer le manque de contacts physiques… 

Lire à voix haute ça fait respirer, c’est comme si on avait marché en forêt.

Le mot d’ordre de la lecture : déculpabiliser 

Mais que ceux qui s’endorment systématiquement entre deux pages ou sont incapables de se souvenir du titre du dernier livre qu’ils ont adoré se déculpabilisent. Et peu importe de ne pas avoir lu tous les livres entreposés sur nos étagères pourvu qu’on aime y piocher au hasard, relire, découvrir en quelques pages : la lecture est davantage affaire de ressenti et d’émotion que de savoir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess