Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Livres

Le prix Goncourt 2019 attribué à Jean-Paul Dubois, le prix Renaudot à Sylvain Tesson

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le prix Goncourt 2019 a été attribué ce lundi à Jean-Paul Dubois, pour son roman "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" (Éditions de l'Olivier). Le prix Renaudot a quant à lui été attribué à Sylvain Tesson pour "La panthère des neiges" (Gallimard).

Jean-Paul Dubois, récompensé par le prix Goncourt.
Jean-Paul Dubois, récompensé par le prix Goncourt. © Maxppp -

Cabourg, France

Le prix Goncourt 2019 a été attribué ce lundi à Jean-Paul Dubois, pour son roman "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" (Éditions de l'Olivier). L'auteur, originaire de Toulouse, a récolté six voix contre quatre qui sont allées à Amélie Nothomb, au deuxième tour de scrutin.

L'annonce a été faite au restaurant Drouant, à Paris, comme chaque année. Le jury était composé de Didier Decoin, Françoise Chandernagor, Tahar Ben Jelloun, Patrick Rambaud, Pierre Assouline, Philippe Claudel, Paule Constant, Eric-Emmanuel Schmitt et Virginie Despentes.

"C'est adorable, irréel"

"Tout arrive, c'est adorable, assez irréel", a réagi l'auteur dans la foulée. "Je ne suis pas fait pour ce genre de choses, ce n'est pas mon univers", a-t-il poursuivi face aux journalistes venus le solliciter. "J'étais au café, et mon éditeur m'a annoncé ça, mais ça ne change pas grand chose à la réalité d'une vie", a-t-il rappelé.

En lice pour le prix figuraient également Jean-Luc Coatalem pour La part du fils (Stock), Amélie Nothomb pour Soif (Albin Michel) et Olivier Rolin pour Extérieur monde (Gallimard). 

Jean-Paul Dubois a déjà été couronné par le prix Femina en 2004 pour "Une vie française". Âgé de 69 ans, c'est un écrivain discret et populaire, qui a construit depuis une trentaine d'années une oeuvre tournée vers l'humain. Il a notamment écrit "Succession" (2016) et "Kennedy et moi" (1996), adapté au cinéma. L'ancien journaliste (Sud-Ouest, Le Matin de Paris, Nouvel Observateur) reste en lice pour un autre prix convoité : le Goncourt des lycéens, qui sera décerné le 14 novembre.

La disparition d'un monde, thème central de son oeuvre

Son 22e roman, récompensé par le Goncourt, raconte l'histoire d'un homme, Paul Hansen, qui croupit depuis deux ans dans une prison de Bordeaux (dans le livre situé au Québec) quand le lecteur le rencontre. Paul Hansen, le narrateur, va raconter comment il en est arrivé à partager une cellule avec un Hells Angel, formidable personnage, effrayant et touchant, qui ne rêve que d'"ouvrir en deux" ceux qui ne lui reviennent pas mais est terrorisé par les souris ou les ciseaux du coiffeur.

Paul Hansen est un type bien, doux et bienveillant. Le lecteur apprendra à la fin du roman pourquoi un tel homme est en prison. Entre-temps remonteront à la surface des souvenirs d'un bonheur anéanti. Jean-Paul Dubois raconte dans la plupart de ses livres l'histoire d'un monde en train de disparaître pour être remplacé par un autre, dominé par l'injustice et le mépris.

Le prix Renaudot a par ailleurs été attribué à Sylvain Tesson pour "La panthère des neiges" (Gallimard).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu