Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

180 musiciens et chanteurs du conservatoire de Reims réunis virtuellement pour une Valse à la joie

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Un professeur de guitare et de composition musicale dans la Marne et les Ardennes a initié un beau projet qui permet à des élèves musiciens de contourner l’impossibilité de jouer ensemble.

Un extrait de la partition de la "Valse à la joie" composée par Franck Ladouce (F. The Sweet)
Un extrait de la partition de la "Valse à la joie" composée par Franck Ladouce (F. The Sweet) - France Ladouce

Jouer ensemble c'est le propre des élèves de conservatoire, ça fait partie du métier de musicien que de jouer en groupe. En ce moment ce n'est pas possible et ça ne le sera pas avant la rentrée de septembre apparemment. 

Alors Franck Ladouce, qui enseigne la guitare au conservatoire de Reims et à l’école de musique d’Epernay, et la composition musicale au conservatoire Ardenne Métropole, a décidé de composer une œuvre qu’il a proposée aux élèves avec le relais de l’ensemble des professeurs...

J'ai eu l'idée d'écrire des petites séquences musicales que chacun pouvait jouer chez soi,  et enregistrer par le téléphone.

115 instrumentistes et 63 chanteurs du conservatoire de Reims

Pour l'heure, seuls les élèves du conservatoire de Reims ont terminé leur travail autour de cette oeuvre. Les élèves de l'école de musique d'Epernay et d'Ardennes Métropole finaliseront le leur dans les semaines qui viennent. 

Les réponses à ce projet sont allées au-delà des espérances de Franck Ladouce. J'ai eu un retour de 115 instrumentistes et 63 chanteurs à Reims. Il a ensuite fallu associer tous les éléments reçus qui représentaient 500 pistes musicales, que le professeur a dû mixer ensemble. Ce qui lui a demandé trois semaines de travail intense. 

Ce genre de scène de cours étant impossible en ce moment, il a fallu s'adapter...
Ce genre de scène de cours étant impossible en ce moment, il a fallu s'adapter... © Getty

Mais tout cela en valait la peine car le morceau est réussi malgré les contraintes, et _les retours des élèves et de leurs parents sont très gratifiants et émouvants_. Ils ont l'impression d'avoir une échéance, ils ont quelque chose à faire. Même si tous les professeurs continuent leur enseignement, jouer ensemble leur manque. Grâce à cela ils ont eu le sentiment de le faire. 

Mélange de niveaux improbable

Il n'a pas fallu relever qu'un défi technique. La différence de niveau entre les élèves a dû elle aussi être surmontée. Les élèves qui ont participé sont pour certains débutants, quelques mois seulement de pratique. Et d'autres, qui sont en perfectionnement, cumulent 15 ans de pratique et se destinent à être professionnels dans les mois et les années à venir. 

Tout ceci crée un mélange improbable d'élèves de 22 ans et d'autres de 6 ou 7 ans. Dans la vraie vie du conservatoire, ça n'arrive pratiquement jamais

Franck Ladouce, professeur de guitare et de composition musicale
Franck Ladouce, professeur de guitare et de composition musicale - France Ladouce

La naissance de la valse à la joie

Franck Ladouce est un professeur de composition musicale reconnu. Il a obtenu le 1er prix du concours international de composition de Changsha (Chine) en 2017. Le jury était présidé par Léo Brouwer, guitariste cubain, plus grand compositeur, pour la guitare, de la deuxième moitié du 20ème siècle.

Sa valse à la joie lui a été inspirée par L'hymne à la joie de Ludwing Van Beethoven et Que ma joie demeure de Jean-Sebastien Bach. J'ai modifié pas mal de choses, ce n'est pas forcément évident de les reconnaître de prime abord, et j'y ai mis ma vision personnelle.

Ne manquait que le texte pour les chanteurs, qu'il a écrit et qui traduit l'envie de jouer ensemble pour tous ces musiciens. Tout cela donne La valse à la joie que vous pouvez découvrir : 

Franck Ladouce, professeur de guitare et de composition musicale

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu