Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Dijon, la salle de concert la Vapeur veut "sortir de l'inactivité"

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Bourgogne

Un seul concert programmé en ce mois de septembre à la Vapeur : celui des Hollandais du groupe Yin Yin, attendus le jeudi 10 septembre. Dans un contexte particulier : jauge très réduite, masque obligatoire, et spectateurs assis. Jusqu'à quand ? Le directeur Yann Rivoal répond à nos questions.

A Dijon, la Vapeur sort de la torpeur, mais pas des ennuis
A Dijon, la Vapeur sort de la torpeur, mais pas des ennuis © Maxppp - JC Tardivon

La salle de concert dijonnaise La Vapeur se bat pour nous proposer des concerts, malgré un protocole sanitaire très lourd. Alors comment la salle s'organise pour continuer à faire vivre l'offre musicale ? Yann Rivoal, le directeur, est l'invité de France Bleu Bourgogne ce vendredi 04 septembre 2020. 

  • Yin Yin,  c'est donc le seul concert maintenu pour l'instant à la Vapeur, il aura le lieu le 10 septembre. C'est le premier depuis le 12 mars dernier. Et il va y avoir de nombreuses règles à respecter ?

"Oui, on va essayer de s'adapter, malgré tout de proposer quelques concerts pendant le trimestre qui vient. Pas forcément ceux qui étaient prévus, car il faudra que tout le monde soit assis et masqué, et en plus on est en zone rouge (zone de vulnérabilité, ndlr) donc il faudra qu'il y ait une distanciation physique entre les personnes ou les groupes de personnes. Dans cette configuration, la salle ne peut accueillir que 200 personnes au lieu de 1.200. Les concerts pour lesquels on a déjà vendu 1000 places, comme celui de Dionysos sont donc reportés, mais on n'a pas encore de date."

On espère que ça durera le moins longtemps possible

  • Sur vos réseaux sociaux, les spectateurs préviennent déjà qu'ils resteront pas assis. Est-ce qu'on peut vraiment se faire plaisir dans ce contexte ?

"On n'en sait rien, on veut quand même arrêter d'être dans l'inactivité totale. On sait qu'il y a des artistes qui ont besoin de jouer, on sait que des spectateurs ont envie de revenir à la musique live, nous-mêmes on souhaite de pouvoir être à nouveau actifs, même si on ne satisfait pas de la situation. On va essayer, ce sera une nouvelle expérience, on espère que ça durera le moins longtemps possible."

  • Vous êtes subventionné à 60% à la Vapeur : Comment vous vous en sortez actuellement ?

"Pour le moment ça va, entre ces fameuses subventions, un début d'année qui avait été très bon avec des salles complètes avec Philip Katerine et quelques autres, et le chômage partiel qui nous a indemnisés au printemps, notre situation financière est correcte. Nos craintes sont plus pour les années à venir. Les finances publiques vont être mises à mal."

  • Le plan de relance annoncé par le gouvernent prévoit 2 milliards d'euros pour la culture et le spectacle subventionné. C'est suffisant selon vous ?

"Difficile à dire, d'autant plus qu'on ne sait pas jusqu'à quand cette situation va durer. On a bien vu que sur les 6 premiers mois, un certain nombre de petites structures parvenaient à faire face, en revanche si ça dure un an, ou plus, lesquels vont pouvoir faire face et comment les aides vont être distribuées ?"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess