Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : même confiné, l'Orchestre National de Lille pense aux mélomanes

-
Par , France Bleu Nord

L'Orchestre National de Lille n'oublie pas son public en cette période de confinement. Il partage gratuitement en ligne le plus de concerts possibles Plusieurs musiciens interprètent aussi depuis chez eux leur morceau préféré, en attendant une surprise, une représentation virtuelle.

En attendant la fin du confinement, l'Orchestre National de Lille prépare sa prochaine saison.
En attendant la fin du confinement, l'Orchestre National de Lille prépare sa prochaine saison. © Radio France - Cécile Bidault

#lamusiqueàlarescousse. Derrière ce hashtag, l'Orchestre National de Lille pense aux mélomanes en cette période de confinement.  L'ONL dialogue avec eux sur les réseaux sociaux et a décidé de prolonger l'accès gratuit en ligne de plusieurs concerts, notamment les 9 symphonies de Gustav Mahler et Carmen de Bizet. Il propose aussi de nombreuses pastilles pédagogiques ou ludiques. Certains musiciens interprètent par exemple en solo leur morceau préféré depuis chez eux.

"Certains concerts n'étaient pas jusqu'ici en accès libre, mais nous sommes en train de négocier les droits" explique le directeur général de l'Orchestre, François Bou. France Bleu Nord partage également le concert "J’♥ la musique française" donné le 24 janvier 2020 à l'Auditorium du Nouveau Siècle Lille. 

La musique n'est pas un supplément d'âme, mais bien une nourriture spirituelle essentielle

"On essaie d'apporter de la joie, c'est important en cette période déprimante", souligne François Bou. "On voit d'ailleurs fleurir plein d'initiatives de musées, d'orchestres, de théâtres, et le public suit. La culture ce n'est pas un supplément d'âme, mais bien une nourriture spirituelle essentielle." 

A l'instar notamment de l'Orchestre National de France  l'ONL prépare d'ailleurs une surprise à son public : un concert virtuel dans lequel chacun jouera de chez lui, qui sera dirigé par le chef et directeur musical Alexandre Bloch. 

D'une douzaine de nationalités différentes, les musiciens se sont bien sûr quittés pour vivre le confinement chez eux. Certains poursuivent l'enseignement à distance, notamment ceux qui sont engagés dans le projet DEMOS , qui vise à démocratiser la musique classique auprès des 7-12 ans. 

Resté dans la région, le violoniste italien Filipo Marano prend régulièrement des nouvelles de sa famille, et notamment de sa maman, recueillie par sa soeur dans la campagne romaine. Il a hâte de retrouver ses camarades sur scène. "Un orchestre, c'est comme un paquebot, c'est difficile de le faire stopper du jour au lendemain. C'est grisant de vivre un concert de musique symphonique. Quand nous sommes entre 80 et 100 sur scène, que chacun amène son énergie et son intention pour un but commun, c'est quelque chose."

Les musiciens ont donné leur dernier concert mi-mars, quelques jours avant le début du confinement. La saison, qui devait être clôturée fin juin, est donc à l'arrêt et l'ONL est dans le doute sur la tenue de ses prochains grands rendez-vous, comme le Lille Piano Festival et Les Nuits d'Eté. Il se tient prêt pour la réouverture de sa salle et prépare, en attendant, la saison à venir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu