Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Dans les coulisses de l'album de Crosby, Stills, Nash & Young : Déjà-Vu

Par

Philippe Sallé vous fait découvrir ou redécouvrir les pépites de sa discothèque. Aujourd'hui : Déjà-vu, le premier album du quatuor Crosby, Stills, Nash & Young (CSN&Y), sorti en 1970, il demeure aujourd’hui une référence absolue avec plus de quatre millions d’exemplaires vendus.

Pochette de l’album Déjà Vu de Crosby, Stills, Nash & Young Pochette de l’album Déjà Vu de Crosby, Stills, Nash & Young
Pochette de l’album Déjà Vu de Crosby, Stills, Nash & Young

Quatre musiciens au caractère bien trempé, quasiment quatre leader, David Crosby, Stephen Stills, Graham Nash et Neil Young. Le succès du 33 tours aux Etats-Unis et au Canada est phénoménal, et l’Europe n’est pas en reste. Le monde entier découvre et aime cet album, qui dès sa sortie se classe n°1 au Billboard US, toutes les radios passent des titres de l’album aux USA comme en Europe. C'est le premier album de Crosby, Stills, Nash & Young (et le second album de Crosby, Stills & Nash, car à la base, c'est un trio), il est sorti en 1970.

Publicité
Logo France Bleu
loading
Un album disponible en 3 couleurs

Déjà-Vu... Quel album ! 36 minutes pour 10 morceaux d’anthologie. L'album s'ouvre sur Carry On, la chanson est signée Stills, qui chante, mais on a les fameuses harmonies vocales ayant fait la renommée mondiale de CSN&Y 

Notre force, c’était que les 4 composaient. N’importe qui démarre un album avec ‘Carry On’, c’est déjà pas mal. La dessus quelqu’un apporte ‘Teach your children’ et tu as ‘Déjà vu’, puis tu suis avec ‘Country Girl’, ça te donne un putain d’avantage sur la concurrence … Et c’est tout cela que nous avions…

David Crosby

Le rock country du CSN&Y évoquait le désert et les grands espaces d’une Amérique ou les beatniks laissaient peu à peu la place aux hippies…  Neil Young également nous propose dans cet album de belles choses dont Helpless, des harmonies vocales toujours merveilleuses, et une tristesse dans sa voix qui est lancinante. Il y évoque une ville du Canada, de l’Ontario ou après y être né Neil y a passé son enfance, et s’il doit y revenir c’est pour y reprendre courage, et ce sont tous ses souvenirs qui donnent le titres du morceau, car il se sent alors Helpless (Impuissant)...

Teach Your Children, petite merveille de Nash avec Jerry Garcia à la steel-guitar. 

Publicité
Logo France Bleu