Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort du baryton Gabriel Bacquier

-
Par , France Bleu Hérault

Une star internationale du chant lyrique, à la veille de ses 96 ans. Gabriel Bacquier était originaire de Béziers.

Le baryton Gabriel Bacquier
Le baryton Gabriel Bacquier © Maxppp - BEP/LA DEPECHE DU MIDI

Né en 1924 à Béziers, ville qui fut au siècle dernier capitale de l’art lyrique, le baryton-basse Gabriel Bacquier est mort le 13 mai à Lestre dans la Manche. C’est le Théâtre du Capitole de Toulouse qu’il avait tant fréquenté, qui a rendu publique la nouvelle via son compte Twitter en saluant "la disparition d'un immense baryton".

Gabriel Bacquier découvre l’art lyrique grâce à son père, cheminot passionné d’opéra. Il choisit pourtant l’école des Beaux-arts de Montpellier avant commencer les cours de chant pendant l’Occupation, alors qu’il travaille aux Chemins de fer. C’est Madame Bastard, professeur vocal de Béziers qui l’encourage à se présenter au Conservatoire de Paris, mais c’est bien à Béziers qu’il fera ses débuts sur scène  dans l’opéra « Mireille » de Gounod.  Dans les années 50, sa carrière peine à démarrer , il entre alors dans la troupe de La Monnaie à Bruxelles puis, en 1956, à l'Opéra-Comique puis l'Opéra de Paris.

Une figure du monde lyrique de l’après-guerre.

La carrière internationale du chanteur débute en 1960, lorsque Gabriel Dussurget, fondateur du Festival d’Aix-en-Provence et directeur artistique de l’Opéra de Paris, lui confie le rôle-titre de « Don Giovanni » lors d’une représentation télévisée. Diction parfaite, élégance et prestance en scène, Gabriel Bacquier s’illustre dans les opéras mozartiens mais également des ouvrages baroques, des créations contemporaines, ou encore l’opérette qu’il défend avec ardeur. Il parcourt les scènes du monde, chante avec les plus grands , enregistre une centaine de disques, et assoit sa réputation de plus grand baryton de son temps.Gabriel Bacquier met un terme à sa carrière en juin 1994 après une dernière représentation de « Don Pasquale » de Donizetti, dans la salle qui a vu ses débuts, l'Opéra-Comique de Paris. Dans les années 2010, Gabriel Bacquier avait monté à Pézenas sa propre compagnie de chanteurs lyriques, et participait au Festival Pézenas Enchantée, où il animait une master-class. Il y avait créé en 2012 le spectacle "Monsieur Gabriel comme chez lui".

Le baryton Gabriel Bacquier
Le baryton Gabriel Bacquier © Maxppp - BEP/NICE MATIN
Choix de la station

À venir dansDanssecondess