Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Musique DOSSIER : FRANCOFOLIES 2019

Francofolies : une chorale devant la gare de La Rochelle pour accueillir les festivaliers

-
Par , France Bleu La Rochelle

Deux fois par jour durant le festival, un chœur de bénévoles accueille en chansons les voyageurs qui arrivent de Paris en gare de La Rochelle. Rencontre avec une chorale pas comme les autres.

Une quinzaine de bénévoles sont venus former les chœurs du groupe Catastrophe
Une quinzaine de bénévoles sont venus former les chœurs du groupe Catastrophe © Radio France - Marine Protais

La Rochelle, France

Vous avez peut-être croisé ces chanteurs amateurs, devant la gare de La Rochelle. Depuis ce jeudi, une quinzaine de bénévoles participent à une chorale pour accueillir, en chansons, les voyageurs qui arrivent de Paris. Ces choristes bénévoles accompagnent le groupe "Catastrophe", élu l'an dernier Coup de cœur du Club Francos 2018.

Stéphanie faisait partie du jury qui a élu "Catastrophe" groupe Coup de cœur l'an dernier. Alors quand elle a su qu'elle pouvait participer à l'un de leurs concerts, elle n'a pas hésite une seconde. "On s'est dit que ça allait être une super expérience et qu'on allait, à notre tour, leur faire plaisir."

Une chorale de parfaits inconnus

Ils sont sociologues, enseignants, retraités. Ils ne se connaissent pas mais vont devoir se produire ensemble ! Ils se sont inscrits, chacun de leur côté, pour participer à la chorale. Aujourd'hui, ils se rencontrent pour la première fois, pour prendre connaissance de la chanson qu'ils vont chanter et de ses paroles.

Les membres du groupe "Catastrophe" ne les connaissent pas non plus. Mais c'est ce qui excite Blandine, la chanteuse, qui a du mal à masquer son impatience. "On a toujours eu ce rêve d'élargir notre groupe de chant. Idéalement, on aimerait avoir mille personnes sur scène !"

La chorale répète 15 minutes seulement avant leur première prestation - Radio France
La chorale répète 15 minutes seulement avant leur première prestation © Radio France - Marine Protais

La chanson qu'ils ont choisie s'intitule "Phoenix", un morceau qui parle "du jour où on aura le droit d'être innocent à nouveau", précise Blandine. Les bénévoles n'ont que quelques minutes pour apprendre le refrain. Des groupes sont formés selon la hauteur des voix : grave, moyenne ou aiguë. Après une courte répétition, il faut déjà se lancer... en public, devant la gare !

La quinzaine de bénévoles s'installent sur le parvis. Un peu stressés, mais très motivés. Le TGV de 12h19 arrive, la chorale se lance. Le rythme est entraînant. Sortis du train, les voyageurs, curieux, s'amassent sur le parvis, fredonnent et claquent des doigts. Au final, ils sont une trentaine de personnes à former ce public.

Une expérience réussie 

L'effet de surprise est réussi.  "On est très émus", confie un voyageur.  "C'est bon esprit ! Mais de toute façon, on est toujours bien accueillis aux Francos !", ajoute un autre.

Les choristes ont eux aussi pris beaucoup de plaisir. Valérie est fière de leur prestation. 

Ça s'est bien passé. On s'est rencontrés un quart d'heure avant, on a calé les voix comme ça, à l'arrache, et c'était super !

Conquis, Valérie et ses amis comptent bien participer de nouveau à cette chorale improvisée, voire à former officiellement les chœurs de ce groupe.

Et si vous aussi vous voulez participer à la chorale, il n'est pas trop tard ! Elle chantera de nouveau deux fois par jour jusqu'à samedi. Vous pouvez toujours vous inscrire en ligne ou directement au bar "Le comptoir des Francofolies" à l'intérieur de la gare.