Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le collège Pierre-Gilles-de-Gennes du Mans s'initie à la musique électronique

-
Par , France Bleu Maine

Au collège Pierre-Gilles-de-Gennes du Mans, une classe de troisième s'est initiée pendant cinq semaines à la musique électronique. C'est dans le cadre d'un contrat local d'éducation artistique et culturelle que l'artiste KasbaH les a accompagnés pour enregistrer et monter des sons.

Les élèves travaillent sur une tablette numérique
Les élèves travaillent sur une tablette numérique © Radio France - Perrine Roguet

Des cuillères en bois, des boites de conserves, des élastiques ou encore des bouteilles en verre : au collège Pierre-Gilles-de-Gennes du Mans, les élèves font de la musique avec les objets du quotidien. En effet, une classe de troisième a pu s'initier, pendant cinq semaines, à la musique électronique. "Le but c'est de leur montrer que la création musicale électronique est accessible à tous", affirme KasbaH, alias Nadir Moussaoui, de son vrai nom, l'artistique qui les a accompagnés dans le cadre d'un contrat local d'éducation artistique et culturelle pour enregistrer et monter les sons. 

Un élastique pour imiter un instrument à cordes

Chacun a pu ramener des objets pour créer la bande son d'une vidéo animée. Chaque objet peut être utile : "Je veux faire un son de basse", réfléchit Clément, un élève de la classe, "quelque chose qui ressemble à un instrument à cordes, alors je vais prendre un élastique". A l'aide d'un logiciel sur tablette numérique, les élèves utilisent un synthétiseur pour créer des rythmes. Au bout des cinq séances de deux heures, Nadir Moussaoui est étonné du résultat : "Ils ont fait des choses auxquelles je n'aurais même pas pensé moi-même en studio. Ils ont la volonté de faire des choses et d'approfondir."

La classe présentera la bande son montée sur la vidéo animée vendredi 18 décembre à tous les autres troisièmes du collège  : "C'est important qu'il y ait une diffusion et une valorisation de leur travail", conclut Nadir Moussaoui. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess