Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Festival de la Magnifique society à Reims : "on n'attend plus que le feu vert de l'Etat"

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Alors qu’Emmanuel Macron doit préciser les perspectives du déconfinement ce vendredi, les attentes sont nombreuses, notamment dans le milieu du spectacle. A Reims, les organisateurs du festival la Magnifique society sont prêts, ils n’attendent plus que le feu vert de l’Etat.

La Magnifique Society se déroule au parc de Champagne de Reims.
La Magnifique Society se déroule au parc de Champagne de Reims. © Radio France - Victorien Willaume

L’équipe de la Cartonnerie à Reims est prête à organiser son festival la Magnifique society, du 25 au 27 juin, au parc de Champagne. Dans le respect des règles sanitaires, pas plus de 5000 personnes, assises et masquées, c'est l'une des conditions. Pour Cédric Cheminaud, directeur artistique de la Cartonnerie il est important de montrer qu’il est toujours possible de faire vivre la culture, même en période de crise sanitaire.

"Ça va devenir un fait de société de pouvoir se retrouver et c’est important sur un territoire qu’une équipe comme celle de la Cartonnerie, qui a les moyens d’essayer de pousser le plus loin possible pour organiser ce festival, tente sa chance", dit Cédric Cheminaud, invité de France Bleu Champagne Ardenne ce jeudi. 

on s’adapte au nouveau protocole et on espère que tout ça pourra fonctionner fin juin

Pour les organisateurs de la Magnifique society, tous les marqueurs d’un festival sont réunis malgré les restrictions. "On a gardé le nom Magnifique society. On s’est dit qu’on peut retrouver les marqueurs d’un festival. La convivialité, plusieurs scènes, des découvertes artistiques donc si on retrouve les marqueurs, ça reste un festival qu’on soit assis ou debout. On adapte notre programmation, on adapte aussi l’accueil du public, on s’adapte au nouveau protocole et on espère que tout ça pourra fonctionner fin juin", poursuit Cédric Cheminaud.

Tout est prêt mais il ne manque plus que le feu vert des services de l’Etat pour que le festival puisse se tenir. "Nous avons quelques indicateurs positifs. On a un vrai soutien de nos partenaires. Beaucoup d’entreprises nous suivent. C’est une vraie belle surprise de voir que les gens ont envie qu’il se passe des choses sur le territoire. Maintenant j’espère que nous aurons une nouvelle éclaircie ce vendredi", dit Cedric Cheminaud.

Ce vendredi, Emmanuel Macron doit préciser les perspectives du calendrier du déconfinement, dans un entretien accordé à la presse quotidienne régionale.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Sans bar et sans espace de restauration, pas de festival

L’une des grandes interrogations, c’est la présence ou non de bars et de stands de nourriture sur le site du festival. L’autorisation doit être délivrée par la préfecture. 

"On pourrait le maintenir si on ne nous donne pas l’autorisation des bars et de la restauration mais pour nous c’est un peu le facteur éliminatoire. Sans bar, ni restauration, financièrement cela se complique énormément. Il n’y a plus justement ce marqueur de festival de convivialité, c’est quand même important. Et puis cela nous amènerait nous, l’équipe organisatrice, à gérer d’autres problèmes. C’est-à-dire que les gens devraient pouvoir rentrer avec de la restauration et des boissons. Cela voudrait dire qu’on contrôle tout, c’est mission impossible. Donc pour nous ce sera vraiment le dernier élément qui fera que le festival puisse se tenir", précise le directeur artistique de la Cartonnerie. 

Une programmation mouvante

Le contexte sanitaire oblige les organisateurs à revoir l’affiche de départ. Pas simple de faire venir les artistes en ce moment. Pour l’instant, des têtes d’affiche telles que Herbie Hancock, PNL, Clara Lucciani, Catherine Ringer ou encore Philippe Katerine sont encore annoncées mais pas sûr que tout le monde soit là.

"C’est vraiment un travail quotidien. Tous les jours des tournées d’artistes s’annulent, d’autres se montent parce qu’on est dans un écosystème de festival. C’est même un écosystème européen, voire mondial. Avec des gros festivals qui s’annulent, forcément des tournées ne se montent pas, donc on revoit toute notre programmation. Certains noms que vous venez de citer seront présents, d’autres pas mais on y travaille activement", dit Cédric Cheminaud.

On devrait être fixé d’ici le 15 mai sur le sort du festival, sur la programmation et l’ouverture de la billetterie. Au-delà de cette date, et sans garantie, il sera difficile pour les organisateurs de maintenir la Magnifique society, qui pour l’instant est maintenue du 25 au 27 juin au parc de Champagne.

Des concerts prévus tout l’été

Que le festival se tienne ou pas, l’équipe de la Cartonnerie a déjà prévu des choses pour animer la ville de Reims cet été. "On sera présent dans le nouveau quartier du port Colbert avec les Magasins libres, avec des soirées chaque vendredi. Elles s’appelleront Libre et magnifique. C’est un premier projet. Et puis si nous étions tenus d’annuler le festival, on proposerait des choses autour de la Cartonnerie pendant une grosse partie de l’été", rappelle Cédric Cheminaud.

Réécoutez l'interview de Cédric Cheminaud sur France Bleu Champagne Ardenne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess