Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois Cafés Gourmands, une connexion entre la Corrèze et les Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

C'est un groupe populaire, festif qui a comme valeurs le partage et l'amitié. Une histoire de copine et copains depuis longtemps et pour encore longtemps. Découvrons leur nouvelle chanson et redécouvrons leur univers.

Trois Cafés Gourmands
Trois Cafés Gourmands © Maxppp - Guillaume Georges PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Mylène, Sébastien et Jérémy forment ce groupe que vous connaissez bien en Pays Catalan, d'ailleurs Trois Cafés Gourmands a eu l'occasion de vous enchanter il y a un petit peu plus d'un an avec un concert événement à Elmediator à Perpignan le 11 avril 2019.

Un nouveau single et une vidéo avec les paroles dans un premier temps

[Mylène] « L'idée de tourner ce clip on l'a encore et on va le tourner dès qu'on aura le droit de ressortir de chez nous, donc c'est juste une petite vidéo lyrics c'est pour faire patienter un peu les gens et puis comme ça quand on se retrouvera, comme il y a le texte et les paroles, ils pourront chanter avec nous sans aucune excuse de ne pas connaître le texte et les paroles. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

L'amour du public, la bienveillance et le fait de se réaliser

[Jérémy] « Ça parle aussi de rêve et de choses auxquelles on pensait quand on était petit, on avait tous ce petit objectif, qu'on a tous eu c'est à dire peut-être y'en a c'était être pompier, y'en a c'est peut-être construire des maisons, ce genre de choses, et cette chanson elle est là pour dire que quoi qu'il arrive, quelque soit le projet, il ne faut rien lâcher et si on y croit très fort on peut y arriver ».

[Mylène] « La première lecture effectivement vu qu'elle est interprétée par un groupe de musique et que notre histoire a fait parler un petit peu donc forcément la première lecture les gens vont l’approprier directement à nous, y'a un peu de ça, mais c'est effectivement aller au bout de ses rêves, qu'on soit petit ou qu'on soit plus grand, croire en ses rêves et foncer quoi qu'il en soit en fait, et de se réaliser soi-même plus que tout le reste en fait. »

Gérer l'absence de la scène durant le confinement

[Mylène] « Ben on est pas prêt de revoir pour le moment aucun artiste et comme dans tous les corps de métier, nous on ne le vit pas bien, mais au final c'est dramatique pour la culture, c'est dramatique pour les organisateurs de festivals, pour les musiciens, pour les techniciens, même pour le public parce que les festivals ce sont des moments où on partage, où on se sent bien, où on oublie le quotidien et si cet été y'a rien de tout ça, qu'on peut même pas aller en boite de nuit, qu'on peut même pas aller boire un verre dans un bar, ça risque d'être un peu tristounet. Donc après on suit les directive parce qu'on n'a pas le choix mais on vit une période qui est pas très très rigolote, franchement voilà. »  

La vie sur internet et les réseaux sociaux : être proche du public

[Sébastien] « C'était une volonté parce qu'on s'est éloigné des réseaux sociaux, on n'est pas très bon, mais voilà, en temps de confinement … on s'est tous dit on s'y met, on se fait violence même si il faut passer 4 heures devant l'ordinateur et on répond à tout le monde, c'est vraiment une volonté, ça a été fait sur d'autres plate-formes aussi, on va essayer de s'y tenir. »

[Mylène] « De manière générale, au quotidien, sur les publications qu'elles soient Instagram, Facebook, on ne va pas le faire systématiquement mais de temps en temps, une publication va être ciblée et on va répondre le plus possible et pare-contre, les messages privée, de manière générale, 95 % des fois on répond, on envoie même un petit cœur aux gens qui prennent le temps de nous écrire, parce que sans le public on ne serait pas là en fait. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

L'étape création chez Trois Cafés Gourmands et le sourire du quotidien

[Sébastien] « ça se fait à la maison, ça s'amène en studio, ça se discute en studio, ça se rebosse en studio, ça se dispute en studio et ça conclut en studio. »

[Jérémy] « Nous c'est quelque chose qu'on calcule pas, on est comme ça depuis le début. A nos débuts nous, déjà on n'avait pas du tout de plan de carrière, c'est pas du tout quelque chose de prévu et de tout contrôler et on était sur scène parce que ça nous amusait, on passait des bons moments, c'était des moments vraiment formidables au début et en fait on a gardé ça et on a toujours été sur scène avec le sourire, avec la banane parce que c'est notre passion et ça restera notre passion, maintenant c'est devenu notre métier, mais voilà on ne va pas changer ça et je pense que si on perd notre bonne humeur et notre joie de vivre, je pense que ça va se ressentir et les fans seront je pense plus au rendez-vous. »

[Sébastien] « ça a été le discours de toute façon au début, quand on s’est dit on se lance vraiment, on s'est dit si à un moment ça va vraiment pas … on arrête et je pense que c'est pas du tout le cas. Je pense que là si vous nous lâchez aujourd'hui on part comme des fous sur toutes les scènes qu'on trouve ».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Une authentique histoire d'amitié

[Mylène] « Ma première rentrée scolaire, j'étais dans la même classe que Jérémy, donc en toute petit section de maternelle, nos mamans se connaissaient et puis on a vraiment habité tous les trois, on a  grandi à un près d'écart et puis vers l'adolescence, là où les affinités se créent un petit peu plus, on est devenu particulièrement copains, mais vraiment autour d'une guitare quand même on faisaient un petit peu de musique ensemble … et puis c'est parce qu'on était copains qu'on a continué à faire de la musique, et puis on faisait de la reprise de chanson Française et puis plein de petites choses comme ça, des petites scènes dès qu'on nous donnait l'opportunité de nous exprimer, on le faisait toujours en nous amusant beaucoup, sans se prendre au sérieux mais en étant toujours assez sérieux, dans ce qu'on faisait, et puis de fil en aiguilles, une composition et puis la suite de l'histoire vous la connaissez ».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Retrouvez Mylène, Jérémy et Sébastien de Trois cafés Gourmands sur leur site officiel, sur Facebook et sur Instagram.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess