Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Béarn : 141.000€ du fond Stéphane Bern pour l'abbaye laïque d'Abos

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Le fond Stéphane Bern a rendu public le détail des dotations attribuées aux différents projets retenus. Il y en a un par département, et pour les Pyrénées-Atlantiques, c'est cette abbaye laïque du XVIème siècle située à Abos

L'abbaye Laïque d'Abos
L'abbaye Laïque d'Abos © Radio France - Daniel Corsand

C'est le "bingo" pour l’abbaye Laique d’Abos. Le fond Bern a rendu public les dotations pour les projets de rénovations retenus en septembre dernier. Il y a un projet par département et pour les Pyrénées Atlantiques, c’est donc ce bâtiment du XVIème siècle, situé près de l’église du village qui a été choisi. La dotation est de 141.000€. Le fond Bern a étudié le projet présenté pour déterminer le montant, en fonction aussi des recettes du grand loto du patrimoine. 

Un projet 100% privé

Cette bâtisse est la propriété de la famille De Bordeu depuis quatre générations. C'est la maison de l’écrivain béarnais Charles de Bordeu. C'est une ancienne abbaye laïque, massive et sobre, avec une tour magnifique dans le coude des deux ailes du bâtiment. 

Une bâtisse sobre et massive, près de l'église d'Abos
Une bâtisse sobre et massive, près de l'église d'Abos © Radio France - Daniel Corsand

Chef d'œuvre en péril

La famille a fait appel au fond Bern, pour sauver cette maison, très abimée. Le projet est de reprendre la maçonnerie, la charpente et le toit. Le devis dépasse les 200.000€. Avec ce fond de 141.000 euros, c’est un grand pas de fait, mais Véronique De Bordeu, à l’initiative de cette aventure n’a pas bouclé son budget. Elle voudrait en faire un lieu d’échange et de partage sur la science et la littérature. 

Pour les Hautes-Pyrénées, c’est la réfection des toitures en ardoise des Bergerie-grange et poulailler-porcherie de Salles-Argeles. Une dotation de 74 000 €

Choix de la station

À venir dansDanssecondess