Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : l'édition 2021 des Bistrots d'Hiver de la Creuse sera au mieux repoussée

-
Par , France Bleu Creuse

Normalement organisés de janvier à mars, les Bistrots d'Hiver, édition 2021, ne pourront pas commencer à la date prévue. S'ils espèrent pouvoir les maintenir un peu plus tard, les organisateurs sont pour le moment dans le flou.

Les Bistrots d'Hiver font souvent salle comble
Les Bistrots d'Hiver font souvent salle comble © Radio France - Valerie Mosnier

La programmation était prête, les artistes bookés... Mais le coronavirus est venu tout gâcher. Les Bistrots d'Hiver, rendez-vous incontournable des hivers creusois, ne pourront pas débuter en janvier, comme prévu. Chaque année, de janvier à mars, un apéro-tchatche, un repas et un concert est organisé dans une auberge du département, autour du plateau de Millevaches. La 31 ème édition sera, au mieux, repoussée. 

Les auberges fermées, les protocoles sanitaires inconnus 

Pour le moment, les auberges sont évidemment fermées. Mais, en admettant qu'elles rouvrent d'ici janvier, l'association Pays'Sage ne peut envisager de maintenir les dates prévues à partir du 11 janvier. "Ça nous paraît trop compliqué, il y a beaucoup d'organisation, avec les contrats pour les auberges, les artistes, les hébergements, la communication... La préparation serait vraiment trop courte pour janvier" explique Coralie Silvestre, chargée de communication et de médiation dans l'association. 

Autre inconnue, en plus de la date : le protocole sanitaire à respecter, en cas de réouverture. Difficile d'imaginer pouvoir réunir, même au printemps, jusqu'à 200 personnes dans un restaurant. "S'il faut mettre en place des jauges, des distances entre les tables, installer ensemble les gens qui viennent d'un même cercle, on perd aussi l'esprit des Bistrots". Sans compter qu'il faut que l'événement attire suffisamment de monde pour être rentable aussi pour les gérants. 

Les professionnels prêts à repousser l'événement 

Eux, pourtant, se disent prêts dans l'ensemble à accueillir les événements des Bistrots d'Hiver, même s'ils sont décalés dans l'année. "Je ne me vois pas ne pas aider Pays'Sage cette année, ils en ont besoin. Et puis c'est très convivial, on aurait un manque si ça ne se faisait pas" témoigne Laurent Lecour, qui tient L'Auberge Felletinoise. Le restaurateur qui reconnaît aussi que ne pas avoir de Bistrots serait une perte financière. Avec parfois jusqu'à 80 couverts, à 25 euros le repas, cela représente une belle journée pour l'établissement. 

Pour le moment, plusieurs scénarii sont envisagés par l'association, comme un début des Bistrots mi-février ou encore dans l'été. Mais tout cela, évidemment, dépendra des mesures prises par le gouvernement dans les semaines à venir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess