Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La langue d'oc : dis Aup i Pirenèu (des Alpes aux Pyrénées) !

Le patois, lou prouvençau, lou nissart, le gavot,... toutes ces manières de parler, avec le coeur, notre langue régionale se retrouvent sous l'égide de la langue d'oc ; utilisée par les troubadours il y a plus de huit siècles pour inventer l'amour... Un pichot mot sus la lengo d'o !

Portrait de Frédéric Mistral, fondateur du Félibrige (1830-1914)
Portrait de Frédéric Mistral, fondateur du Félibrige (1830-1914) - Photo issue des collections du Museon Arlaten – cliché Jean-Luc Mabit

"La langue d’oc, en opposition à la langue d’oïl, s’étale dans tout le sud de la France : des Alpes aux Pyrénées, selon la formule de Frédéric Mistral : dis Aup i Pirenèu. C'est donc 32 départements, de Bordeaux à Menton en passant par les vallées italiennes notamment. 

Mai i’a de biais de parla diferènt d’un endré à l’autre ! Oui, d’un endroit à l’autre, cette langue évolue.
Dans le Vaucluse, on utilise plutôt le provençal rhodanien, aqui se parlo prouvençau ! Du côté de la mer et de nos amis marseillais et varois notamment, on parle provençal maritime ; dans les Alpes, c’est le provençal gavot et puis, chez nos amis azuréens, on parle lou nissart ; la langue du pays de Nice.

Et ce qui est formidable, c’est que tout ce monde-là se comprend, sans aucune difficulté !

Tenez, en provençal rhodanien par exemple, on va dire « Me dison Paulin » (je m’appelle Paulin) ; en provençal maritime on dirait « Mi dien Paulin » et en niçois : « Mi dihoun Paulin ».

Et notre langue régionale est riche… Figurez-vous que ma grand-mère paternelle, de Bédoin, a un vocabulaire et une manière de prononcer différents de ceux de mon grand-père maternel, à Mazan, qui n’est pourtant qu’à 8 km ! Oh fan !

C’est dire si elle est riche notre langue régionale ! Et que son histoire est belle !

Pendant cette période de confinement, ceux qui ont la chance d’avoir un jardin en profitent pour tailler, notamment les oliviers. Et puis, à la fin de l’automne, dans les champs, nous verrons les hommes et les femmes qui ramassent les olives. En provençal, pour parler de ces personnes, on dit « lis óulivaire » ; vous vous rendez compte : 2 mots de provençal pour 6 mots en français. C’est une richesse culturelle mais aussi une économie de salive et surtout de temps d’antenne, qui est compté à la radio !

La taio dis óulivié !
La taio dis óulivié ! © Radio France - FBV

Es en 1854 qu’un prouvençau, Frederi Mistral, entouré de quelques amis a fondé le Félibrige ; association qui pour but la sauvegarde et la promotion de la langue d’oc. Le Félibrige existe évidemment toujours et est le doyen des mouvements de défense et de protection des langues régionales. Je rappellerai seulement que Frédéric Mistral a reçu le prix Nobel de littérature en 1904 pour sa Mirèio en provençal !

Ayons une pensée pour l’ensemble des parlers d’oc : le languedocien, l’auvergnat, le gascon, le limousin, mai tambèn pèr la lengo catalano, les catalans qui sont très liés aux provençaux, grâce notamment à l’histoire de cette célèbre Coupo Santo, mai acò, es uno autro istòri !

Et notre langue régionale, on l’entend sur le réseau France Bleu, aussi, me permettrez-vous d’avoir une pensée pour Médéric Gasquet-Cyrus (France Bleu Provence) et Patrice Arnaudo (France Bleu Azur) qui interviennent chacun sur leur territoire et avec leur propre parler.

Basto, lou mai impourtant, segur, es de parla la lengo e de ié prendre plesi !

Alors, continuons tous ensemble, à travers nos 3 locales France Bleu qui traversent la région, à faire chanter notre langue : aqui sian bèn !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu