Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le patrimoine mondial de l'Unesco, "une sorte d'étoile Michelin" pour le château de Meung-sur-Loire

-
Par , France Bleu Orléans

Il y a vingt ans, le Val de Loire entrait au patrimoine mondial de l'Unesco. Deux décennies plus tard, le propriétaire du château de Meung-sur-Loire s'efforce de rester à la hauteur de ce label. Et bonne nouvelle : le site rouvre (enfin) ses portes au public le 19 décembre, après le confinement !

Xavier Lelevé, propriétaire du château de Meung-sur-Loire
Xavier Lelevé, propriétaire du château de Meung-sur-Loire © Radio France - Marine Protais

C'était le 30 novembre 2000 : le Val de Loire intégrait la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l'Unesco. La zone labellisée, longue de près de 300 km, s'étend de Sully-sur-Loire, dans le Loiret, à Chalonnes-sur-Loire, dans le Maine-et-Loire. Elle comprend plusieurs châteaux, dont celui de Meung-sur-Loire, vieux de 800 ans. 

Il a été racheté par Xavier Lelevé il y a dix ans. Depuis, il s'efforce d'être à la hauteur de ce label, qu'il compare à une étoile Michelin, pour les restaurants, même s'il considère que "finalement, vingt ans, ce n'est pas grand chose sur l'échelle d'un patrimoine." Pour le propriétaire de ce château, "nous ne sommes qu'au tout début de l'histoire." 

Une visibilité internationale

Xavier Lelevé estime qu'être classé patrimoine mondial de l'Unesco possède de nombreux avantages.

Ce label apporte une grosse visibilité sur le château de Meung-sur-Loire. Aujourd'hui, nous n'avons pas à prouver sa qualité patrimoniale.

La façade médiévale du château de Meung-sur-Loire
La façade médiévale du château de Meung-sur-Loire © Radio France - Mathilde Bouquerel

Une qualité reconnue à l'internationale, selon Xavier Lelevé, ce qui est un "atout majeur". Mais qui demande beaucoup de travail.

Un entretien permanent

"Nous sommes chargés d'entretenir ce château, de le préserver, de le restaurer", souligne Xavier Lelevé. Cette année, il prévoit de changer pas moins de 26 000 ardoises, réhabiliter les jardins. Pour cela, il cherche à récolter des fonds. Une cagnotte a été lancée au mois de septembre pour permettre la restauration d'une partie du château.

Le château, fermé depuis le début du deuxième confinement début novembre, espère "limiter la casse" en rouvrant ses portes au public pour les fêtes de fin d'année, comme d'autres châteaux de la région (Cheverny, La Bussière) : Xavier Lelevé annonce une réouverture du 19 au 30 décembre prochain, dans le respect de règles sanitaires strictes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess