Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les anti-corrida répondent à la tribune de 38 personnalités dans Le Figaro

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Après une tribune pro-tauromachie dans les colonnes du Figaro, les anti-corrida répondent à leur tour.

 La trentaine de militants anti corrida a formé une pyramide silencieuse devant les arènes de Nîmes.
La trentaine de militants anti corrida a formé une pyramide silencieuse devant les arènes de Nîmes. © Radio France - Sarah Nedjar

Nîmes, France

La semaine dernière, 38 personnalités françaises ont signé une tribune dans les colonnes du Figaro pour défendre la tauromachie, et dénoncer en particulier la volonté de certains élus comme la députée LREM Samantha Cazebonne de faire interdire les corridas aux moins de 16 ans. L'Alliance Anticorrida réagit, et joue la surenchère : ses militants revendiquent à leur tour... une centaine de soutiens !

L'Allliance Anticorrida cite notamment Nathalie Baye, Elisabeth Badinter, Pamela Anderson, Arno Klarsfeld, Sophie Marceau, ou encore Michel Drucker et Hélène Ségara. 

Dans son communiqué, l'Alliance Anticorrida dénonce aussi le cœur de la tribune publiée dans Le Figaro : "Le texte dénonçait, entre autres, la même censure que celle qui fit emprisonner Oscar Wilde pour homosexualité...  Il est des comparaisons plus indignes que d'autres."  Le mouvement rappelle que 73 % Français sont défavorables aux corridas, selon un sondage IFOP/Alliance Anticorrida de 2015. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu