Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les Routes de l'Isère

Louis Mandrin, le plus célèbre des contrebandiers de France

-
Par , France Bleu Isère

Il y a 265 ans, Louis Mandrin était exécuté à Valence. Mais était-il vraiment un "Robin des Bois dauphinois"?

détail d'une gravure de Louis Mandrin
détail d'une gravure de Louis Mandrin

On a beaucoup écrit sur Louis Mandrin, sans conteste le plus célèbre bandit dauphinois. 

Né le 11 février 1725 à St Etienne de St Geoirs et mort à Valence le 26 février, roué, alors qu’il n’avait que 30 ans, c’est un personnage qui fait aujourd’hui partie intégrante de notre patrimoine.

Ce que l’on retient de lui c’est surtout un chef de contrebande qui a su, durant 2 ans, défier la Ferme Générale.

Capitaine Général de Contrebandiers de France

Son premier contact avec cette institution chargée de récolter les impôts pour le roi a lieue en 1748 avec un contrat pour ravitailler avec « 100 mulets moins 3 » l'armée de France en Italie. Or, il en perd la plus grande partie dans la traversée des Alpes et à son retour à Saint Etienne de Saint Geoirs, il ne lui reste que 17 bêtes dans un état déplorable, la Ferme Générale refuse de le payer.

Mandrin entre alors officiellement dans une bande qui fait de la contrebande, en particulier de tabac, entre les cantons suisses, Genève, la France et les États de Savoie, alors souverains. Il en devient vite le chef. Se définissant lui-même comme « Capitaine Général de Contrebandiers de France ».

La Ferme générale, exaspérée par ce « bandit » qui devient toujours plus populaire, demande le concours de l'armée du Roi dont 500 hommes entreront illégalement sur le territoire du Duché de Savoie pour le capturer au château de Rochefort-en-Novalaise… Mandrin ayant été trahi par deux des siens.

Lorsque le Roi Charles-Emmanuel III de Sardaigne apprend cette intrusion sur son territoire, il exige la restitution du prisonnier à son neveu Louis XV, qui s'exécute. Mais les fermiers généraux, pressés d'en finir avec Mandrin, accélèrent son procès et son exécution. Il est jugé le 24 mai 1755 , puis roué vif à Valence 2 jours plus tard.

La légende du bandit-justicier

Aujourd’hui, Mandrin c’est une légende : celle du bandit-justicier qui a lutté contre l’iniquité des taxes de l’Ancien Régime. C’est aussi une chanson : la célèbre « Complainte de Mandrin ».

Mais qui était vraiment Louis Mandrin ? Comment a t-il mené ses campagnes de contrebande ? Pourquoi a-t-il marqué ? Pourquoi cette complainte ? 

Les réponses dans cette série audio en 10 épisodes diffusée pour la première fois sur France Bleu Isère en 2011.

MANDRIN - 1/ Contrebandier ordinaire dans son contexte

MANDRIN - 2/ Mandrin et la Ferme Générale

MANDRIN - 3/ La contrebande de Mandrin

MANDRIN – 4/ L’arrestation de Louis Mandrin

MANDRIN – 5/ Chef des contrebandiers de France

MANDRIN – 6/ La violence et l’accueil de la population

MANDRIN – 7/ L’héritage de Mandrin

MANDRIN – 8/ Un personnage toujours d’actualité ?

MANDRIN - 9/ La complainte de Mandrin

MANDRIN - 10/ Que retient-on de Mandrin ?

Pour aller plus loin:

  • le Projet Mandrin - projet trans-médias
  • le site mandrin.org
  • le livre de Corinne Townley "La véritable histoire de Mandrin" (ed. Archives de Savoie)

Ci-dessous: "la complainte de Mandrin" interprétée par Yves Montand et par Julien Clerc

Choix de la station

À venir dansDanssecondess