Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Maman, raconte-moi... La France

Maman, raconte-moi... Carnac

-
Par , France Bleu, France Bleu Breizh Izel

Retrouvez une histoire, une légende à raconter aux enfants... Pia est une maman en vadrouille. Elle passe son temps à sillonner la France à la recherche de ses trésors. Aujourd'hui, elle part à la découverte de Carnac en Bretagne.

La porte de la maison des Korrigans dans le vieux chêne
La porte de la maison des Korrigans dans le vieux chêne © Getty

Maman t'es où aujourd'hui ?

Pia est à Carnac dans le Morbihan. Elle découvre les mystérieux alignements de mégalithes qui ont rendu ce lieu célèbre. Ces gros cailloux enfoncés tout droits dans le sol auraient été placés de cette manière par les Korrigans. Ils habitaient dans ces drôles de pierres et les auraient fait bouger avec leur force extraordinaire. Mais ces petites créatures inventées pour faire peur aux enfants pas sages sont-elles vraiment si méchantes ? La réponse est dans cette histoire...

Maman, raconte-moi... Carnac

La légende des sept Korrigans racontée aux enfants

Un étrange invité

Si je te parle de lutins, j'imagine que tu penses immédiatement à ceux qui aident le Père-Noël dans son atelier pour fabriquer les cadeaux. Que tu veuilles le croire ou non, en Bretagne, il existe une autre sorte de lutins : les Korrigans. Comme les autres, ils sont petits. En revanche, ils sont très moches. Plutôt discrets, peu de gens arrivent à les apercevoir. Pourtant, Youenn et Anne en ont vu sept d'un coup ! 

Tout commence par une belle journée d'été. L'air est brûlant et le soleil brille de mille feux. Un Korrigan s'est perdu dans la forêt. Il marche depuis de longues heures, il est fatigué et il a très soif. Par chance, il arrive devant une chaumière bretonne. C'est celle de Youenn et Anne. Il va frapper à la porte. Anne lui ouvre avec un sourire. Le lutin lui explique qu'il est perdu et qu'il aimerait boire un peu d'eau. Youenn part au puits et remplit un bol. Le Korrigan a tellement soif qu'il le boit d'une traite. 

Il se met alors à raconter à Youenn et à Anne ce qu'il s'est passé pour qu'il se perde : il y a quelques jours, il était dans la forêt avec ses compagnons, ils dansaient et chantaient autour d'un menhir sacré. Un homme habillé de noir est arrivé de nulle part en criant, l'air complètement affolé. Il était en fait poursuivi par l'Ankou (la mort pour les Bretons) qui voulait l'emmener dans son royaume. Les sept Korrigans ont pris peur et ont couru chacun de leur côté sans savoir où les uns et les autres allaient... 

Maintenant, il est bien embêté, car sans eux, il ne peut pas rentrer chez lui. Ils doivent se présenter tous les sept devant le vieux chêne pour qu'il puisse s'ouvrir. Le Korrigan demande alors à Youenn et à Anne de l'aider à retrouver ses six compagnons. En échange, il leur promet de leur donner un trésor. Sans hésiter, le couple accepte et commence à fouiller la forêt en laissant le Korrigan fatigué se reposer à la maison. 

A la recherche des Korrigans perdus

Youenn et Anne marchent longtemps, très longtemps. Ils regardent derrière chaque buisson, derrière chaque arbre, derrière chaque touffe d'herbe mais ils ne trouvent rien. Comme la nuit commence à tomber, ils préfèrent faire demi-tour et rentrer chez eux. Ils continueront leur recherche le lendemain matin.

Alors qu'ils arrivent devant leur maison, ils voient une drôle de lumière à travers les fenêtres. Soudain, sortant de nulle part, voilà que six Korrigans arrivent devant eux en chantant et en dansant. Le Korrigan qu'ils ont aidé sort de chez eux et leur explique que tout ceci était un stratagème pour les tester. Ils voulaient voir si les humains pouvaient encore être bons. Youenn et Anne leur ont prouvé que oui.

Satisfaits, les sept Korrigans retournent dans la forêt en chantant et en dansant. Youenn et Anne rentrent dans leur maison et ont l'heureuse surprise de découvrir que les lutins ont mis la table et qu'un bon repas les attend. Comme quoi, les Korrigans ne sont pas méchants si on les traite correctement. 

A écouter sur France Bleu

"La Carte Postale de France" de Pia Clemens est à retrouver tous les jours de la semaine en juillet à 18h15 dans "L'Happy Hour".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess