Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Patrimoine
Dossier : Mon plus beau village de Franche-Comté

Mon Plus Beau Village de Franche-Comté : Granges-le-Bourg, Granges-les tours et les atours !

-
Par , France Bleu Besançon

France Bleu Besançon vous présente la région à villages découverts !

château, maisons, moulins et autres caves : ça vaut détour et des tours de clé !
château, maisons, moulins et autres caves : ça vaut détour et des tours de clé ! © Radio France - Dominique Parreaux

Granges-le-Bourg, France

Parce qu’effectivement, les tours y constellent un paysage made in Haute-Saône…
 

Marqueur de territoire, les tours se retrouvent par exemple d’une part sur les 3 maisons emblématiques du village – maison du Bailli, maison Gaudy (à ne pas confondre avec Gaudi !) et maison Racle – ainsi que sur les vestiges du château médiéval qui coiffe l’horizon comme la silhouette du village, mais aussi d’autre part sur plusieurs autres maisons qui jalonnent les quelques rues escarpées d’une cité qui – jadis – était enserrée de remparts et refermée par 3 portes.

D’ailleurs, Granges-le-Bourg est le village que la Maison de Wurtemberg (famille royale et dynastie des Ducs du château de Montbéliard) avait choisi pour y édifier ce qui sera le château préféré d’Henriette d'Orbe-Montfaucon, comtesse de Montbéliard, avant que les anciens d’ici n’en fassent une sorte de château de Barbe Bleue histoire de refroidir les enfants turbulents du pays.
Le château fait aujourd’hui l’objet de travaux de restauration, entrepris il y a 14 ans avec le concours d’une association de Saulx dans le cadre de chantiers qui ont aussi refait une jeunesse au site des Grands Champs, après les fouilles archéologiques de l’atelier tuilier, briquetier, faïencier et chaufournier de cette tuilerie qui existait dès le XVIème, et dont on peut aujourd’hui de nouveau admirer quelques portes de fours, leurs cendriers, ainsi que des murs de soutènement de la chaufferie, le four central ou le four à chaux dans lequel on prend aussi toute la dimension de ce qui a fait la vie d’ici, des tuiles à la chaux en passant par la faïence.

Granges-le-Bourg, c’est aussi le Chemin de Compostelle et le Scey au bord duquel les moulins se sont construits – dont l’incontournable et paradisiaque moulin de la Mangue – faisant ainsi une part de l’identité du pays.

D’un point de vue plus pragmatique, Granges-le-Bourg c’est près de 400 habitants, une agence postale communale et la toute proche école du SIVU de la Roselière, aujourd’hui à Saulnot, village voisin qui fut aussi celui d’Émile Jacotey, dont le groupe Ange fit en 1975 le plus célèbre des maréchaux-ferrants.
Granges-le-Bourg, au cœur de la com’com’ du Pays de Villersexel, déploie ses 1035 Ha (dont 250 de forêt) d’une envergure plus qu’honorable entre Lure et L’Isle-sur-le-Doubs ou entre Villesexel – dont on profite des commerces – et Héricourt (où les lycéens sont d’ailleurs scolarisés après leur passage au collège de Villersexel), porte d’entrée du Pays de Montbéliard, en quelque sorte point d’ancrage de la vie d’ici. Pour l’emploi comme pour les loisirs, on y semble en effet plutôt tourné vers l’Aire Urbaine, distante d’une petite vingtaine de kilomètres.

Le Wikipedia de Granges-le-Bourg

Première étape, histoire de prendre la température et planter le décor, comme d'habitude en mairie !
C'est là, en face de l'Agence Postale Communale et à 50 mètres de la maison du Bailli, que nous avions convenu d'un rendez-vous avec le maire de Granges-le-Bourg : Michel Cuenin.

Michel Cuenin a déjà changé quelques portraits dans la salle du conseil avant d'y afficher Emmanuel Macron - Radio France
Michel Cuenin a déjà changé quelques portraits dans la salle du conseil avant d'y afficher Emmanuel Macron © Radio France - Dominique Parreaux

"Une très bonne impression sur un vieux village"

Nous avons ensuite emboîté le pas de l'une des passionnées de l'histoire du village. C'est en compagnie d'Annie Najosky que nous avons donc pris la direction du château dont elle nous a indiqué la direction en nous en expliquant les origines comme la prééminence...

Annie Najosky devant le château en cours de restauration, sur les traces de la comtesse Henriette de la maison de Wurtemberg. - Radio France
Annie Najosky devant le château en cours de restauration, sur les traces de la comtesse Henriette de la maison de Wurtemberg. © Radio France - Dominique Parreaux

"Les gens en parlaient... ne serait-ce que pour faire craindre un peu aux enfants..."

Chemin faisant, nous avons aussi fait la connaissance de Micheline Cudey, au pays depuis une quarantaine d'années, et qui connaît elle aussi le village dans ses moindres coins et recoins. Nous l'avons ainsi d'abord suivie jusque devant la maison du Bailli, gouverneur du territoire, avant de descendre jusqu'aux traces des fortifications...

Micheline sur les escaliers de la maison du Bailli, sa cave et l'arcade gravée de l'ancienne tour d'octroi. - Radio France
Micheline sur les escaliers de la maison du Bailli, sa cave et l'arcade gravée de l'ancienne tour d'octroi. © Radio France - Dominique Parreaux
La maison Gaudy, à l'entrée de la Porte Basse - Radio France
La maison Gaudy, à l'entrée de la Porte Basse © Radio France - Dominique Parreaux

"Le village était un village féodal, entouré entièrement, on y entrait par trois portes""

C'est de nouveau en compagnie d'Annie que nous avons ensuite décidé de descendre dans l'une des caves du village... Mais pas n'importe laquelle !
Il faisait moins bon y vieillir que le vin...

L'entrée de la cave... ancienne prison en face de la salle d'audience ! - Radio France
L'entrée de la cave... ancienne prison en face de la salle d'audience ! © Radio France - Dominique Parreaux
Exemple d'un des dessins gravés à même la pierre de la cave - Radio France
Exemple d'un des dessins gravés à même la pierre de la cave © Radio France - Dominique Parreaux

"Vraiment c’était leur seule façon de s'exprimer !"

Un peu plus bas dans le village se dévoile une autre époque de l'histoire de Grange-le-Bourg.
C'est Micheline qui a pris place dans la voiture pour nous guider sur les traces d'une époque prospère : celle d'une tuilerie dont le site a été partiellement restauré, illustrant les réalités de la vie d'ici autrefois

Les portes de fours et leurs cendriers - Radio France
Les portes de fours et leurs cendriers © Radio France - Dominique Parreaux
L'entrée du four à chaux - Radio France
L'entrée du four à chaux © Radio France - Dominique Parreaux

"L'épaisseur des murs était de 1 mètre !"

Comme chaque semaine, 5 jours ne suffiront évidemment pas à faire le tour du village.
Aussi y reviendrons-nous très vite, durant les vacances de Noël – en outre période de vote pour qualifier le 2ème des 5 villages finalistes de la fin de cette saison 3 – pour partager le bonheur de nos autres rencontres.

De toutes nouvelles découvertes et de nouveaux regards sur le village, par exemple avec Marie-Christine et François Deniau, qui ont découvert le village il y a peu et lui ont depuis redonné des couleurs. Ils ont en effet restauré de grange en jardins et d'orangerie en étang le site du moulin de la Mangue, un lieu magique qui fait le bonheur de bien du monde.
Nous avons stationné devant le Chemin des Elfes pour faire connaissance en même temps que le tour du propriétaire...

Marie-Christine et François sur la passerelle de l'étang d'un décor enchanteur - Radio France
Marie-Christine et François sur la passerelle de l'étang d'un décor enchanteur © Radio France - Dominique Parreaux

Si vous avez soudain des envies de Mangue, celle-ci se déguste toute l'année : en avant la visite du Moulin !

... avant d'aller rendre visite à la présidente de la société Billotte, elle aussi symbole du territoire, et dont l'activité résume aussi un peu quelque part l'univers d'ici...

Christelle Billotte a pris la relève de l'entreprise familiale qui compte une trentaine de salariés - Radio France
Christelle Billotte a pris la relève de l'entreprise familiale qui compte une trentaine de salariés © Radio France - Dominique Parreaux

Par ici l'entreprise Billotte !

En somme, nous reviendrons donc très vite à Granges-le-Bourg, un petit coin de cette Haute-Saône qui n'a jamais fini de surprendre, et que vous pourrez ainsi retrouver pour mieux vous faire votre idée avant de voter pour sélectionner le 2ème des villages finalistes de la fin juin prochain !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu