Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'art du portrait s'expose au musée Rigaud de Perpignan cet été

-
Par , France Bleu Roussillon

Le musée perpignanais inaugure ce samedi une nouvelle exposition baptisée "Portraits en majesté" et consacrée aux oeuvres de François de Troy, Nicolas de Largillierre et Hyacinthe Rigaud, trois peintres français et célébres portraitistes contemporains des régnes de Louis XIV et Louis XV.

Réplique du "portrait de Louis XIV  en grand costume royal" peint par H.Rigaud en 1701-1702
Réplique du "portrait de Louis XIV en grand costume royal" peint par H.Rigaud en 1701-1702 © Radio France - Tanguy Bocconi

C'est une exposition exceptionnelle que présente le musée Hyacinthe Rigaud de Perpignan: une centaine de tableaux prêtés par des musées ou des collectionneurs privés sont exposés jusqu'au 7 novembre, dont une copie d'atelier réalisé vers 1701 du célébrissime portrait de Louis XIV en grand costume royal exposé à Versailles.

Des tableaux très rarement présentés au public

L'exposition "Portraits en majesté" met en lumière des tableaux rarement exposés dans des musées, à l'image de cette oeuvre de Nicolas de Largillierre, un portrait jumeau de " La belle Strasbourgeoise" qui n'avait plus été montré au public depuis... 1909 ! 

La jumelle de " La belle Strasbourgeoise" n'avait plus été montrée au public depuis... 1909 !
La jumelle de " La belle Strasbourgeoise" n'avait plus été montrée au public depuis... 1909 ! © Radio France - Tanguy Bocconi

Une exposition qui en croisant les œuvres de trois grands artistes concurrents et de la même période, permet de mieux comprendre les codes de l'art classique du portrait. Dominique Brême historien de l'Art et directeur du domaine du château de Sceaux est l'un des commissaires de cette exposition : 

" L’intérêt, c'est évidemment de confronter leurs styles, de voir comment chacun François de Troy (1645-1730), Nicolas de Largillierre (1656-1746) et Hyacinthe Rigaud (1659-1743) pouvait peindre des sujets similaires avec une sensibilité et une technique différente. 

Quand on regarde ces portraits aujourd'hui, on a de prime abord  l'impression de voir à chaque fois la même chose, c'est à dire un homme avec une perruque, une dame avec des dentelles. En fait, il y a beaucoup de différences d'un artiste à l'autre, parce que c'est d'abord un tableau avant d'être le portrait d'une personne qui est morte il y a plus de 300 ans. Ce qui est passionnant, ce sont tous ces petits décalages d'un artiste à l'autre, d'un tableau à l'autre, qui font que l'on dépasse la question du portrait."

Les tableaux, justement, permettent d'introduire des notions, des usages. On est à une époque où il n'y avait rien de gratuit, et donc quand on représentait un animal, il était associé à toute une mythologie: le chien pour la fidélité, le chat pour le diable, la perruche pour le bavardage...

Et c'est la même chose pour les fleurs ou certains objets, tout avait un sens. Évidemment, les portraits ne font pas exception à la règle et ce sont des œuvres que l'on peut lire presque comme des livres parfois."

La marquise de Noailles et ses deux filles (1658) N.de Largillierre
La marquise de Noailles et ses deux filles (1658) N.de Largillierre © Radio France - Tanguy Bocconi

Une expérience de réalité virtuelle inédite

Pour prolonger l'exposition, le musée propose également une expérience inédite : "Rigaud Digital" une création visuelle en 3D qui permet aux visiteurs de découvrir de façon totalement immersive le célèbre portrait de Louis XIV peint par Hyacinthe Rigaud grâce à un casque de réalité virtuelle. son concepteur Pascal Raimbault est un véritable artiste du cinéma d'animation qui a notamment travaillé sur des films tels  qu' Avatar de James Cameron ou la trilogie du Hobbit de Peter Jackson.

Le visiteur pourra ainsi devenir acteur de la séance de pose du monarque devant l’artiste, grâce à des casques sans fil nouvelle génération, permettant d’approcher le Roi Soleil au plus près, dans les moindres détails du décor, des textiles, et des attributs du pouvoir !

Du 1er juin au 30 septembre le musée Rigaud est ouvert tous les jours de 10h30 à 19h ( Attention : fermeture des caisses à 18h00). Le ticket d'entrée est à 10€ (durant exposition estivale) et 8€ (hors exposition estivale). 

Hyacinthe Rigaud autoportrait au turban (1658)
Hyacinthe Rigaud autoportrait au turban (1658) © Radio France - Tanguy Bocconi
Choix de la station

À venir dansDanssecondess