Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Poitiers, le Palais des Ducs va s'ouvrir sur la ville

- Mis à jour le
Par

Il est au cœur de la ville et l'un de ses bijoux les plus précieux : le palais des Ducs d'Aquitaine va revivre. Mais avec son temps. Deux ans après le départ du palais de Justice, la mairie de Poitiers vient de révéler le projet, imaginé par l'agence d'architectes de l'Atelier Novembre.

Palais des Ducs de Poitiers Palais des Ducs de Poitiers
Palais des Ducs de Poitiers © Radio France - Valentin BOISSAIS

Un hôtel (sûrement une résidence d'artistes et des logements de groupes), un restaurant, des bureaux, des jardins suspendus ou encore un centre d’interprétation de l’histoire et du patrimoine… Le Palais des Ducs et ses 6 000 m² vont devenir un lieu de vie pour tous les habitants de Poitiers. Que les passionnés d’histoire se rassurent, la salle des pas perdus restera intacte. Accessible librement depuis l’été 2020, elle a déjà attiré plus de 60 000 visiteurs et accueillera à l’avenir des événements culturels et des expositions. 

Publicité
Logo France Bleu

L’idée pour Léonore Moncond'huy, la maire de Poitiers, faire du palais un lieu de vie, en mouvement constant et non le « muséifier ». Le but aussi : l’ouvrir sur le reste de la ville. "On va découvrir de nouveaux contournements : on pourra aller, par exemple, directement de la place Le Petit à la place Notre-Dame, en passant autour du palais par un jardin suspendu, de nouveaux espaces verts en ville. Ce sera la première phase des travaux que les Poitevines et Poitevins verront et qui est très importante pour nous car le centre-ville a besoin d’une nouvelle dynamique", explique l’élue écologiste, qui a repris le chantier lancé par son prédécesseur, Alain Claeys. 

La répartition prochaine du palais des Ducs, comprenant notamment un hôtel, un restaurant, des bureaux associatifs et administratifs. Le projet doit être terminé fin 20206. - © Atelier Novembre

De nouvelles découvertes archéologiques attendues

Ce contournement va nécessiter la déconstruction de certains bâtiments, construits ces dernières années. " On va mettre en place une déconstruction fine de tout un tas de bâtiments qui sont venus s’agglutiner au fil des années et aussi abîmer le site. On va donc permettre de créer tout un passage et de créer un espace public, planté, ouvert sur la ville et accessible à tous en permanence ", détaille Natascha Fricout, l'une des architectes de l'Atelier Novembre, l’agence en charge du chantier.

Le chantier pourrait tout de même être un peu ralenti par les découvertes archéologiques, notamment près du square Jeanne d'Arc. " Depuis l’année dernière des fouilles sont en cours. On y trouve des choses incroyables , qui sont selon les dires des archéologues dignes de Pompéi, en termes de qualité des vestiges romains. Ces fouilles vont se poursuivre et au fur des déconstructions, de tout ce qui encombre les abords du palais, on pourrait découvrir de nouveaux vestiges. Cela donne une autre dimension au projet qui pourrait contribuer à mettre en lumière la richesse du passé, très lointain, de Poitiers. On parle là du IIe siècle après Jésus Christ ", se réjouit la maire. Le chantier devra alors s’adapter au fil de ces découvertes, mais les architectes assurent que cela a été pris en compte dans les délais dévoilés. 

Le financement du budget reste à définir

Le budget lui est chiffré à 55 millions d'euros, mais pour le moment, son financement reste cependant flou. La communauté urbaine de Grand Poitiers devrait y participer. Les aides de l’État et de la Région Nouvelle-Aquitaine sont espérées, tout comme celles de mécènes. Le début des travaux est tout de même prévu d'ici la fin d'année 2022.  

Publicité
Logo France Bleu