Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toros à Dax, la seule corrida de l'année dans le sud-ouest

-
Par , France Bleu Gascogne

Unique corrida de toros de la saison dans le sud-ouest, c’est à Dax ce dimanche! Une journée taurine complète d’ailleurs.Et une grosse affiiche goûteuse

Luque,tel qu'en ses oeuvres
Luque,tel qu'en ses oeuvres © Maxppp - Javier Cebollada

L’arène a été réduite à une jauge de quatre mille spectateurs en raison de la menace virale. Et il n’y a plus un billet à vendre depuis le jour d'ouverture de la billeterie, expression du désir, de la frustration et de l'attente des aficionados. Avec comme base, élément fondateur de  cette journée, l’élevage vedette de Pedraza de Yeltes . Au menu, une novillada ce dimanche matin à 11h pour les provençaux Maxime Solera et El Rafi et les espagnols Francisco Montero et Jose Fernando Molina. Eventail qualitatif d'une novilleria en mal de sensations et de courses cette malheureuse année. Et donc le gros cartel de l'après-midi 17h : Daniel Luque,  Alberto Lopez Simon et Alvaro Lorenzo.

Alavro Lorenzo, "le toreo"
Alavro Lorenzo, "le toreo" © Maxppp - Santiago Osorio

Pedraza c’est tout bonnement l’élevage de la décennie. A Dax depuis 2013 et l’immense succès alors de Diego Urdiales. Partout ailleurs aussi depuis, Arles, Béziers,Vic, pour gouter les longues charges de ces toros de forte race. Luque, qui entre ce dimanche après-midi en piste, avait triomphé remarquablement dans Dax en 2017, renouvelant le succès l’année suivante, face à la ganaderia de luxe. Pedraza de Yeltes c’est en effet la substantifique origine du sang Domecq révélé dans tout ce qu’il a de plus fondamental. Luque sait tout de cet élevage. Mais les deux toreros qui l’accompagnent ne gâchent en rien, bien au contraire. Lopez Simon, trente ans dans deux mois, matador depuis 2012, avance chaque saison vers l’excellence. L’an dernier il avait notamment coupé trois oreilles à la Madeleine montoise devant les Fuente Ymbro, élevage proche en origine des Pedraza. Et puis, il y Alvaro Lorenzo, gamin de Tolède, de vingt-cinq ans, pétri de talent. Trois toreros de veine classique pour une grande affiche de veine classieuse dans l’écrin rare du parc Théodore- Denis. Un must. Une chance.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess