Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Recettes et traditions de Noël en Alsace

Traditions de Noël : le plus vieux sapin de Noël

-
Par , France Bleu Elsass, France Bleu Alsace

Pierre Nuss revient sur les traditions de Noël en Alsace. Deuxième épisode : le sapin de Noël. Depuis quand ?

Mon beau sapin...
Mon beau sapin... © Getty - Tom Baker / EyeEm - 1184367075

Depuis quand coupe-t-on des sapins de Noël en Alsace

Musique d'ambiance : Didier Falk, mon beau sapin.

Quelle drôle d’idée d’abattre un sapin, et de le décorer dans son salon. C’est une vieille coutume, qui nous vient de l’Antiquité. Le sapin, toujours vert, est vu comme un immortel de la forêt. Il n’est pas soumis au cycle des saisons et ne perd pas ses feuilles. Enfin, aujourd’hui, il perd ses épines à cause de la chaleur du salon, ou à cause du chat qui manque de tout renverser, mais c’est autre chose. Chez les Romains, qui fêtaient les saturnales à cette époque, en pendant des branches de sapin sur le fronton des portes, ils adoraient Janus, le dieu à 2 visages, l’un tourné vers le passé, l’autre vers l’avenir. À la fin de cette année, ça fait sens. A Sélestat, on retrouve le 21 décembre 1521 la mention d'une dépense de 4 schillings pour payer les gardes chargés de surveiller les meyens de la forêt communale. En vieil alémanique, “meyen” désigne un arbre festif que l'on décore en signe de dévotion à l'éternel renouveau de la nature. Si ça c’est pas un signe. Ce livre de comptes des gardes est exposé à la Bibliothèque Humaniste de Sélestat, la ville revendique la paternité du sapin de Noël alsacien. MAIS ! A été retrouvé récemment un ordre d’achat de sapins pour les paroisses de Strasbourg, 29 ans avant Sélestat, en 1492 ! Donc désolé Sélestat, mais jusqu’à ce que nous trouvions une preuve encore antérieure, Strasbourg est la ville du sapin de Noël, décoré comme autrefois, de pommes et d’osties non consacrées. D’ailleurs, les sapins étaient accrochés au plafond par la pointe, pour que les souris ne viennent pas grignoter les bonnes choses dans le sapin.Le sapin n’était décoré que le 24 décembre, en famille. Et il restait jusqu'à l'épiphanie, le 6 janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess