Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Patrimoine

"Un tel chantier, c'est flatteur !" Une entreprise de Côte-d'Or engagée sur le chantier de Notre-Dame de Paris

-
Par , France Bleu Bourgogne

L'entreprise côte-d'orienne 'Joly Location' basée à Couternon participe au chantier de Notre-Dame à Paris. Elle loue sur place trois grues d'une hauteur exceptionnelle. Son patron Lionel Joly est notre invité.

 Lionel Joly, directeur général de "Joly Location"
Lionel Joly, directeur général de "Joly Location" © Radio France - Arnaud Racapé

L'incendie de Notre-Dame de Paris, c'était il  y a huit mois. On entre désormais dans la phase de reconstruction, "en cinq ans" selon la volonté d'Emmanuel Macron. Et on a donc une entreprise basée à Couternon qui va participer au chantier : Joly Location va permettre aux experts, grâce à ses grues, d'accéder à toutes les zones de la cathédrale, même les plus inaccessibles, notamment pour démonter l'échafaudage détruit par l'incendie.

Lionel Joly, le patron de l'entreprise, précise son rôle dans ce chantier pharaonique : "notre travail ce n'est pas de le démonter, on est le moyen d'accès à cet échafaudage qui est sinistré. Il est impossible de monter dessus. Il est brûlé, contaminé par le plomb, il faut donc des moyens d'accès, et le seul moyen d'accès, c'est pas les airs, avec nos nacelles, en passant par-dessus pour pouvoir redescendre au cœur de la structure, et la démonter morceau par morceau." 

On a fait un gros effort financier sur notre prestation

Lionel Joly l'affirme : c'est un chantier comme un autre, qui ne va pas rapporter plus d'argent qu'un autre. Pourquoi l'avoir accepté, dans ce cas ? "Bien sûr, un tel chantier, c'est flatteur, c'est aussi un aspect technique, on apporte une solution qui permet à tous ces gens sur place de travailler en toute sécurité. On est très spécialisés dans les machines de grande hauteur, les machines qu'il y a sur site, on est les seuls à les avoir en France. La particularité, c'est qu'il fallait être là à partir du lendemain. On a donc réussi avec nos autres clients à s'arranger, pour pouvoir envoyer le plus vite possible nos machines sur Paris." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu