Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans : les musées seront gratuits pour tous dès 2021

-
Par , France Bleu Maine

La ville du Mans s'apprête à réorganiser son offre de musées sur la ville. Trois sites au lieu de quatre, des entrées gratuites pour tous et la création d'une salle d'exposition temporaire sont les principaux projets annoncés.

 Alice Gandin à gauche, Stéphane Le Foll au milieu et Agnès Besnard, adjointe à la culture à droite présentent le projet de réorganisation des musées du Mans
Alice Gandin à gauche, Stéphane Le Foll au milieu et Agnès Besnard, adjointe à la culture à droite présentent le projet de réorganisation des musées du Mans © Radio France - Perrine ROGUET

Il faut redonner envie aux Manceaux et aux touristes de découvrir Le Mans : c'est l'objectif annoncé par Stéphane Le Foll, maire de la ville, mardi 8 décembre. Cela passe, selon lui, par la gratuité des musées de la ville à partir du 1er janvier 2021, pour tout le monde. Ensuite, une réorganisation globale des musées doit être enclenchée.

Une place permanente pour chaque œuvre

"Le musée de Tessé deviendra le musée des Beaux-Arts", explique Alice Gandin, la directrice des musées du Mans. Une cafétéria verra le jour, ouverte sur le parc, ainsi qu'une salle d'exposition temporaire. Les œuvres, régulièrement déplacées dans les différents musées actuellement auront une place permanente pour améliorer leur conservation : "Il faut que les œuvres soient moins mouvantes et aient plus d'espace. Actuellement nous n'avons que 5% de nos collections présentées au public", indique la directrice des musées. 

La ville a également choisi de racheter l'hôtel de Tucé, au niveau de la cité Plantagenêt, pour y créer le musée d'histoire de la ville, "avec notamment l'histoire automobile, qui devra y apparaître", insiste Alice Gandin. Ce musée accueillera les collections du musée de la reine Bérangère qui fermera ses portes, mais aussi les collections du Carré Plantagenêt . 

Mais ce dernier ne disparaît pas : il devient musée de l'homme et de la nature, ou muséum d'histoire naturelle. Le musée vert se verra transféré dans ce muséum d'histoire naturelle.  Alice Gandin précise : "On y trouvera des collections des arts primitifs jusqu'à nos jours.

Une coopération plus étroite avec Tours et Angers

Pour entamer cette réorganisation, Alice Gandin s'est entourée de ses homologues de Tours et d'Angers dans un comité scientifique qui sera présidé par le directeur du Louvre, M. Martinez. La crise sanitaire a fortement modifié le fonctionnement des musées, notamment pour faire venir des expositions de pays étrangers : "Les frontières étant fermées, nous n'avons pas pu faire venir certaines œuvres". Ce qui devient parfois un mal pour un bien. C'est grâce à ce blocage que la ville du Mans peut accueillir l'exposition "Tatoueurs tatoués", du 19 décembre 2020 au 2 mai 2021, qui devait partir au Brésil. La coopération du Mans avec ses villes voisines est donc primordiale : "Je ne suis pas sûre que les habitants du Mans connaissent tous les collections de Tours et d'Angers", estime Alice Gandin.

En 2019, les musées du Mans avaient attiré 100.000 visiteurs : cette nouvelle organisation vise à augmenter cette fréquentation.  Stéphane Le Foll estime que les premiers travaux devraient être effectués dans les deux prochaines années, notamment le rachat puis les fouilles de l’hôtel de Tucé. Pendant ce temps, les musées du Mans resteront ouverts. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess