Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : "imMERsif", la série documentaire en vidéos 360 et son binaural

Vidéo 360 - Son 3D : "imMERsif " à bord de Tara océan, au cœur des microplastiques

Tara, le plus grand dériveur polaire du monde. Le voilier, est un laboratoire scientifique flottant. En mai 2019, le bateau est parti pour six mois parcourir les quatre façades maritimes européennes à la recherche des microplastiques. Embarquement en vidéo 360 et son 3D.

Tara, le voilier, de 36 mètres de long, a été construit pour résister aux plus grands froids, sa très large coque en forme d’olive lui permet, quand elle commence à être prise dans les glaces, de remonter au-dessus de la banquise. Elle peut dériver, sans dommage, ce qui permet aux scientifiques de mener un très grand nombre d’expériences. 

Pendant de longs mois, Tara, apparemment immobile parcours des milliers de miles marins.  

La goélette Tara
La goélette Tara - Fondation Tara Expéditions

En mai 2019, le bateau est parti pour six mois parcourir les 4 façades maritimes européennes.  Pour cette expédition, les scientifiques, des biologistes marins, des océanographes, des chimistes et physiciens ont voulu savoir quelles étaient les sources de pollution dans dix des principaux fleuves d’Europe. 

C’est juste avant son retour à Lorient, port d’attache du voilier, que nous avons rencontré Nicolas, un des capitaines de Tara.  

imMERsif à bord de Tara
imMERsif à bord de Tara © Radio France

Lors de sa toute dernière mission scientifique, la fondation Tara Océan a mis en évidence la présence dans dix grands fleuves européens de microplastiques

Un camion-benne toutes les minutes

Le bateau a sillonné la mer du Nord, la mer Baltique, la côte Atlantique et la mer Méditerranée. Et les plastiques, ils sont présents partout. De véritables "éponges à polluants". Par exemple, une bouteille en plastique mettra 450 ans pour se décomposer. Et pourtant, nous continuons de tout polluer avec du plastique. Et La plupart de ces déchets sont rejetés par les grands fleuves. Les déchets plastiques en mer proviennent de nos villes et de nos côtes, par les canalisations d’eau de pluie, les égouts, les rivières et les fleuves.  On les retrouve donc sur les rochers. 8 millions de Tonnes de microparticules de moins de 5 mm sont retrouvés en mer chaque année. Cela représente un camion benne toutes les minutes…  

A chaque escale, l’équipage de Tara essaie d’ouvrir le bateau aux visites. Une façon de partager leurs observations au grand public. 

Tara sur la Tamise
Tara sur la Tamise - Aude Boissay / Studio Cui Cui

Depuis 2006, ce bateau de légende, créé à l’origine par le médecin explorateur Jean-Louis Etienne a déjà réalisé au total 12 expéditions à travers les mers et océans du globe. Il a fait escale dans plus de 60 pays. Les scientifiques ont étudié la biodiversité marine et l’impact du réchauffement climatique sur les océans de notre planète bleue.  Les chercheurs ont pu identifier 40 millions de nouveaux gènes microbiens grâce à l’étude de 35.000 échantillons collectés dans les océans.  Ils ont aussi découverts une importante zone d’accumulation des déchets plastiques flottants en Arctique.

Le son binaural, c’est quoi exactement ?  

Dans la vie réelle, nous entendons en trois dimensions. Notre système auditif localise et analyse les sources sonores : nous entendons une voiture qui arrive derrière nous, en oiseau qui passe au-dessus, un chien qui aboie à droite.  C’est ce que l’on appelle le "son binaural", cela veut dire relatif aux "deux oreilles". Cela consiste à reproduire notre écoute naturelle et demande pour seul équipement un casque tout simple. Ce qui est extraordinaire avec cette technique, c'est l'immersion qu'elle provoque. Et cela ouvre un champ immense d'utilisations.

L’expertise Radio France 

Tout naturellement Radio France mobilise les compétences et l’expérience de ses équipes autour du son pour explorer le son binaural et développer cette technique pour la mettre à la portée du plus grand nombre.  Avec cette technique Radio France a produit de nombreuses fictions, des documentaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess