Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'exposition "Normandie Impressionistes" débute aujourd'hui à Saint-Lô

-
Par , France Bleu Cotentin

La 4e édition de l'exposition "Normandie Impressionnistes" ouvre ce mardi au public au musée d'art et d'histoire de Saint-Lô. Elle vous propose de plonger dans le quotidien du peintre impressionniste à travers de nombreuses œuvres, notamment de Claude Monnet.

Coucher de soleil à marée basse, d'Eugène Boudin
Coucher de soleil à marée basse, d'Eugène Boudin © Radio France - Antoine Jeuffin

C'est parti pour la quatrième édition de l'exposition "Normandie Impressionnistes", intitulée cette année "Les artisans de la couleur". A partir du 14 juillet et jusqu'au 15 novembre, elle propose aux visiteurs du musée d'art et d'histoire de Saint-Lô de découvrir l'impressionnisme par un prisme particulier : le quotidien des peintres. 

Des conditions de travail difficiles

On découvre d'abord le travail difficile des peintres impressionnistes, qui, pour beaucoup, peignent en plein air, avec une météo changeante. Dans une vitrine, on peut apercevoir des manuscrits avec des croquis. "Vous avez par exemple un brevet pour un siège pliant, un trépieds pliant, montre Robert Blaizeau, le commissaire général de l'exposition. _On voit aussi un chevalet avec une sorte de parasol. Le 19e siècle foisonne de ces inventions qui facilitent le quotidien du peintre impressionniste_". 

Elles sont bienvenues quand on sait que Paul Cézanne par exemple, est mort d'une pneumonie. Il avait pris froid alors qu'il peignait dehors, sous un violent orage. 

Le clou de l'exposition : un portrait réalisé par Claude Monnet 

Le long de la visite, on peut également apercevoir l'atelier d'un peintre impressionniste, avec le matériel qu'il utilise à l'intérieur mais surtout dehors. Les tableaux exposés, fruits de divers prêts publics et privés, montrent beaucoup de paysages : des prairies normandes, le quai de Honfleur, des barques sur l'eau. On peut aussi admirer des toiles de Camille Pissarro et d'Eugène Boudin : respectivement "Pommiers et peupliers au soleil couchant", et "Coucher de soleil à marée basse".

 La maire de Saint-Lô, Emmanuelle Lejeune, et Robert Blaizeau, encadrent le portrait peint par Claude Monnet
La maire de Saint-Lô, Emmanuelle Lejeune, et Robert Blaizeau, encadrent le portrait peint par Claude Monnet © Radio France - Antoine Jeuffin

Le chef d'oeuvre de l'exposition est un portrait réalisé en 1886 par Claude Monnet : "Portrait de Poly". Robert Blaizeau explique que Monnet a voulu parler "d'un paysan, un homme de terrain, barbu, légèrement rougeaud avec son chapeau sur la tête. Ici, _les couleurs l'emportent sur le dessin_, avec une palette infinie de couleurs pour peindre son pull, son vêtement : bleu, orange, vert, marron jusqu'au noir". 

A retenir : l'entrée est gratuite le 14 juillet, et le masque est obligatoire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess