Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'impatience des forains pour la réouverture de la fête foraine de la Saint-Pierre à Pontarlier

-
Par , France Bleu Besançon

La fête de la Saint-Pierre a ouvert ses portes ce samedi à 13h30 à Pontarlier. Un événement d'abord mis entre parenthèses par la mairie puis remis sur pied après la demande de 5 forains. Des forains qui se réjouissent de la réouverture de la foire.

L'affluence maximum de la fête foraine de la Saint-Pierre est de 1000 personnes.
L'affluence maximum de la fête foraine de la Saint-Pierre est de 1000 personnes. © Radio France - Cédric Hermel

La foire de la Saint-Pierre était attendue par les forains, l'ouverture était prévue ce samedi à 13h30. Pourtant, peu de monde était là en début d'après-midi, seulement quelques familles et des bandes d'amis. Mais l'essentiel, c'était surtout de revenir sur un emplacement, de mettre en place son manège, de replonger dans l'ambiance des fêtes foraines.

6 mois de néant économique

Cette réouverture était une "nécessité" pour Jean-Pierre Riklak. Le forain de 49 ans gère un stand d'auto-tamponneuses près de l'entrée de la foire après n'avoir pu s'installer sur un emplacement depuis le 4 mars et le carnaval de Chalon-sur-Saône. "115 jours d'inactivité c'est très très long sans rentrée d'argent", déplore-t-il. "Certains ont reçu la prime du gouvernement, ça sauve les meubles mais c'est pas suffisant."

Même constat pour Scott Raymond dont la famille vient tous les ans depuis 50 ans sur la foire de la Saint-Pierre. "On ne pourra pas combler les recettes perdues pendant 115 jours", raconte le forain. "Certains ont du fermer boutique. D'autres ont du prendre des crédits pour continuer à vivre de l'activité."

"La reprise est plus que bienvenue" Jean-Pierre Riklak

Dans ce contexte compliqué, "la reprise est plus que bienvenue" se réjouit Jean-Pierre Riklak. Une attente mal vécue par son collègue Scott Raymond, qui est resté confiné chez lui en Saône-et-Loire à en devenir "fou". La plupart des foires de la région ont été annulées, sans compter celles dans le reste de la France. "Au départ j'avais mon programme pour les mois de juillet et août dans le Midi de la France mais tout a été annulé", raconte Joel Deveze, tenancier d'un stand de glaces de 45 ans. 

Alors les forains se disent "contents" de revenir. "Les foires c'est notre vie, on a l'habitude de travailler comme ça. En plus il fait beau, on a plus qu'à attendre les clients" sourit Scott Raymond, debout sur le sol où ses auto-tamponneuses vont s'entrechoquer dans quelques minutes.

"Il y a aussi le coté psychologique en plus de l'aspect financier. On a toujours été dans cet état d'esprit de travailler. [...] Nous ce qu'on veut, c'est le sourire des enfants, des adolescents, des grand-parents. Notre métier, c'est d'être des amuseurs publics", explique Jean-Pierre Riklak. 

Une fête foraine avec les gestes barrières et la distanciation sociale

Les forains attendent les clients en début d'après-midi. Certains sont encore en train de retirer les couvertures des auto-tamponneuses, d'autres vérifient que le trampoline est bien tendu. Juste devant les attractions, un détail attire l'attention : des marquages au sol afin de respecter un mètre de distance. Certains marquages sont graffés à la bombe aérosol juste devant les attractions. Des marquages et des règles qui sont aspect vital pour que la foire puisse se tenir. 

"On a réussi à trouver un protocole sanitaire qui est relativement strict mais c'est normal : on accueille du public donc il faut le faire dans les bonnes conditions", estime Jean-Pierre Riklak. Des conditions qui changent selon les attractions : chaque forain peut décider ou non le port du masque. Egalement l'affluence maximum de la foire est de 1000 personnes. 

Panneau d'affichage à l'entrée de la fête foraine de la Saint-Pierre.
Panneau d'affichage à l'entrée de la fête foraine de la Saint-Pierre. © Radio France - Cédric Hermel

Mais les forains se disent optimistes, "ça va le faire", espère Joel Deveze.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu