Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

La foire de Reims peine à attirer des visiteurs

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Ouverte depuis le 6 décembre, la foire de Reims a changé d'emplacement. Elle est désormais située chaussée Bocquaine. Les forains regrettent cette décision car ils ne profitent pas du flux de touristes du centre-ville. Certains d'entre eux ont même fermé leurs stands prématurément.

Les allées de la foire de Reims sont souvent désertes.
Les allées de la foire de Reims sont souvent désertes. © Radio France - Timothé Rouvière

Reims, France

Manèges à sensations, confiseurs, jeux de balle-trappe, auto-tamponneuses : la foire de Reims accueille les enfants comme les parents depuis le 06 décembre, chaussée Bocquaine, à proximité du stade Auguste-Delaune. Mais depuis le début de la foire, les visiteurs se font rares et les allées sont souvent désertes. Les forains dénoncent l'emplacement. Pour eux, il est trop excentré et ils ne profitent pas du flux de touristes. « Avant, on avait les voyageurs de la gare, les visiteurs du marché de Noel et les touristes de passage, aujourd'hui, les gens n'ont pas le courage de venir jusqu'ici ». se désole Roger, vendeur de doudous. Entre 10 et 12 forains ont déjà fermé leur stand et sont partis. 

Les commerçants hésitent à revenir l'an prochain 

Un constat aussi partagé par Alexis. Il est le propriétaire de l'attraction Monster Max, un bras articulé qui propulse les gens à 130 km/h : « il n'y a personne ! je suis obligé de faire tourner l'attraction à blanc. Le dernier tour que j'ai fais, une seule personne est montée alors qu'elle peut en accueillir huit » . Le jeune homme, qui a dépensé un million d'euros pour l'achat de son attraction, se pose des questions sur sa participation à la foire l'an prochain :  « je ne rentre même pas mes frais donc cela ne sert plus à rien de revenir. »

Les visiteurs apprécient le nouvel emplacement

Pour les visiteurs, le déplacement de la foire, du centre-ville vers la chaussée Bocquaine, a tout du bon plan : « Il y a plus de places pour le stationnement même si on voit qu'il y a moins d'attractions » explique Julie qui est venu tester les manèges pour enfants avec son petit garçon. « Cela permet deux espaces bien distincts entre le marché de Noel et la foire, c'est mieux » reconnaît Carole. Les forains attendent de leur côté avec impatience, le début des vacances de Noel pour sauver leur chiffre d'affaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu