Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

TÉMOIGNAGE - Une Franc-comtoise raconte la libération du camp de Dachau

-
Par , France Bleu Besançon

Ce 27 mai, à l'occasion de la Journée nationale de la résistance, la bisontine Marie-France Luc, 95 ans, témoigne. Elle a participé au rapatriement de déportés franc-comtois détenus à Dachau, il y a 75 ans, avec la Croix Rouge française.

Marie-France Luc, au centre en blouse blanche, avec un groupe de déportés rapatriés d'Allemagne
Marie-France Luc, au centre en blouse blanche, avec un groupe de déportés rapatriés d'Allemagne

En mai 1945, la bisontine Marie-France Luc part aux côtés de Marguerite Marchand, sa supérieure à la Croix Rouge, avec un médecin, une infirmière et d'anciens militaires, pour une mission de rapatriement des déportés franc-comtois.  Ils en ramèneront 80 des camps libérés de Dachau en Allemagne et de Mauthausen en Autriche, qui attendaient leur retour dans des conditions sanitaires particulièrement précaires.

Marie-France Luc est née en Lorraine à Metz en 1924. Elle a habité en Sarre durant 12 ans jusqu'à l'arrivée de Hitler. Son père, ingénieur, a alors été envoyé à Besançon. C'est là qu'elle passera sa vie, travaillera, se mariera et aura ses enfants.

   A la libération, les allemands paniqués ont quitté Besançon ..." 

Marie-France Luc se présente, et raconte la libération de Besançon: Elle avait 20 ans.

Marie-France Luc, infirmière à la Croix Rouge de Besançon il y a 75 ans
Marie-France Luc, infirmière à la Croix Rouge de Besançon il y a 75 ans

Le retour en camion est clandestin : Les déportés sont en fait mis en quarantaine par les américains ...." 

Marie-France Luc raconte la constitution du convoi pour Dachau, et l'arrivée sur place

Le camp de concentration de Dachau
Le camp de concentration de Dachau

Je n'en ai pas parlé à ma famille pendant presque quarante ans : Ils n'auraient pas pu comprendre ...."

Destination Mauthausen, et retrouvailles avec des déportés des années plus tard

Choix de la station

À venir dansDanssecondess