Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu Paris présente

Nikos Aliagas souhaite rendre hommage aux ”Parisiennes”

-
Par , France Bleu Paris

Pour cela, Nikos Aliagas a parcouru les rues de Paris avec son appareil photo. Plusieurs de ses clichés seront exposés du 19 avril au 10 mai.

Nikos Aliagas
Nikos Aliagas - @ludocamera

Nikos Aliagas a parcouru récemment les rues de Paris. Avec lui son compagnon de toujours, son appareil photo.  

A la clé ? Une série de clichés très divers qui sera installée sur les grilles extérieures de la Mairie de Paris du 19 avril au 10 mai prochains. 

Nikos Aliagas souhaite à travers cette exposition, dont France Bleu Paris est partenaire, rendre hommage aux “Parisiennes” (titre de l’exposition). 

"Elles ont été ma première vision lorsqu’enfant je les suivais du regard par-dessus l’épaule de mon père. Ces figures féminines tantôt fuyantes, tantôt envoutantes, passaient dans mon champ de vision comme des songes. Le soir tombé, je les imaginais figures de la mythologie, sylphides et insaisissables, s’élançant dans les rues de la ville dans un ballet sans fin."

La première photo de l'exposition
La première photo de l'exposition - DR : Nikos Aliagas

"Les parisiennes ne sont pas des figurantes, elles sont l'essence même de la cité, son battement de cœur le plus intime. Lorsque je les photographie, les quartiers se transforment en décors de théâtre au gré des caprices du ciel. Paris et son cortège de lumières m'enchantent. J'y retrouve les héroïnes de mon enfance, mystérieuses et lumineuses. Chaque génération se croise dans un regard et chaque regard raconte une histoire.

Ce sont ces histoires que je vous présente aujourd'hui à travers ces quelques images, des histoires de femmes qui n'ont pas cherché à être dans la lumière, des visages de tous âges, croisés bien souvent par hasard (si tant est qu'il existe), des instants saisis hors du temps, des centièmes de secondes empruntés avec pudeur à l'inexorable mouvement de la mégalopole. Mères, grands-mères, étudiantes, infirmières, fleuristes, bouquinistes, coiffeuses, gendarmes, philosophes, écrivaines, sportives... Toutes ces femmes que j'ai croisées, vous les connaissez bien. Elles ont toujours été là, gardiennes de nos vies et de nos rêves... Nos Parisiennes."

Une façon pour lui également de réunir ses 2 plus grandes passions : Paris et les portraits. 

L’animateur de “The Voice” a déjà exposé à Paris par le passé, notamment à la Conciergerie et sur le toit de la Grand Arche mais symboliquement, les grilles de l’Hôtel de Ville sont une nouvelle étape dans son œuvre parisienne.  

Tourlida Messologi - Décembre 2018
Tourlida Messologi - Décembre 2018 -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess