Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déjà plus de 370 contrôles pour sécuriser les vacanciers

mardi 13 août 2013 à 11:32 Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne

Depuis début juin les services de l'Etat multiplient les contrôles dans le cadre de l'opération interministérielle vacances. Premier bilan à mi-parcours dans le Puy-de-Dôme.

Durant l'été, les services de l'Etat veillent : pas question qu'une arnaque ou encore une intoxication alimentaire vienne vous gâcher les vacances. Les contrôles sont donc multipliés de juin à mi-septembre. On appelle ça l'opération interministérielle vacances , chapeautée par les Directions départementales de la protection des populations. Pour assurer la sécurité des vacanciers, rien n'est laissé au hasard : contrôles sanitaires, normes de sécurité, répression des fraudes, même la police et la gendarmerie sont mises à contribution.

Nous sommes donc à mi parcours de cette opération et au 31 juillet, dans le Puy-de-Dôme, 370 contrôles avaient déjà été réalisés dans différents domaines : marchés, activités sportives et de loisirs, hébergements de vacances... Même les transports de denrées sont contrôlés pour s'assurer qu'il n'y a pas de rupture de la chaîne du froid. 

Contrôles saisonniers : premier bilan à mi-parcours dans le Puy-de-Dôme.

Sur les 370 contrôles déjà effectués, la Direction départementale de la protection des populations a relevé 30 % d'anomalies . Un taux stable par rapport à l'an passé et qu'il faut relativiser puisqu'on y met aussi des irrégularités mineurs. C'est le cas pour les aires de jeux contrôlées : 80% d'anomalies relevées mais aucun danger pour les enfants puisqu'il s'agit la plupart du temps d'un défaut d'affichage ou de l'entretien qui pourrait être amélioré.

Depuis juin on compte réellement 61 anomalies graves dont deux qui ont donné lieu à des fermetures administratives pour de gros problèmes d'hygiène, dans un snack au bord d'un lac et dans un camion ambulant. Des cas isolés selon la Direction départementale de la protection des populations.

 Ces contrôles renforcés durant l'été vont se poursuivre jusqu'au 15 septembre.

 

France Bleu Pays d'Auvergne a suivi un contrôle sanitaire dans un village vacances de Fournols, près d'Ambert.