Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des hausses d'impôt à prévoir pour les 375.000 contribuables de Touraine

vendredi 30 août 2013 à 16:08 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Les avis d'imposition 2013 arrivent dans les boîtes aux lettres. Mauvaise nouvelle, les impôts augmentent cette année. En cause, la nouvelle loi de finances votée en fin d'année dernière.

Feuille d'impôts 2012
Feuille d'impôts 2012

Les feuilles d'impots arrivent actuellement chez les 375 000 contribuables d'Indre-et-Loire.La surprise risque d'être mauvaise, pour la plupart des foyers fiscaux imposables. En effet, sur les 36 millions de foyers fiscaux en France, 20 millions vont payer plus d'impôts cette année.En cause: la nouvelle loi de finances votée en fin d'année dernière.

Cent euros de plus par an pour un couple qui gagne chacun 1600 euros par mois.

Par exemple, pour un couple avec deux enfants, si les parents gagnent chacun 1600 euros par mois, ils paieront cent euros de plus qu'en 2012. Et pour un célibataire qui gagne un peu plus de 1400 euros par mois, il va payer 111 euros de plus que l'année dernière. En cause: la modification de certaines règles fiscales.Par ailleurs, le plafond du quotient familial a été réduit et les niches fiscales, qui correspondent à des réductions d'impôts, ont toutes été diminuées de 15%. Plus de la moitié des contribuables français vont donc payer plus d'impôts cette année, 200 euros en moyenne par foyer. 

"Il y a le gel du barème...il y a aussi la fiscalisation des heures supplémentaires"