Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des passagers d'un TGV Paris-Perpignan agressés par des perturbateurs

mercredi 14 août 2013 à 15:39 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon

Un TGV Paris-Perpignan a dû être dérouté avec la gare de Lyon samedi dernier pour mettre hors d'état de nuire quatre passagers qui multipliaient les incivilités à l'égard des voyageurs.Les 4 perturbateurs ont été condamnés dès lundi à de la prison avec sursis.

TGV (illustration)
TGV (illustration) © Maxppp

Un TGV reliant Paris à Perpignan a dû être dérouté vers la gare de Lyon-Saint-Exupéry samedi pour mettre hors d'état de nuire quatre jeunes Franciliens qui multipliaient les incivilités à l'égard des voyageurs.

Interpellés par la Police aux frontières (PAF) lors de l'arrêt imprévu du TGV en gare de Lyon-Saint-Exupéry, les quatre jeunes ont été placés en garde à vue, puis jugés en comparution immédiate à Lyon lundi, ils ont été condamnés pour "violences en réunion" à des peines allant de 1 à 3 mois de prison aménageables.

Ils ont terrorisé les voyageurs selon la SNCF

Originaires de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), ils avaient embarqué sans billets dans le Paris-Perpignan de 7h15 samedi en gare de Lyon. Fumant des joints et buvant de l'alcool dans une rame du TGV, les quatre provocateurs ont rapidement semé la zizanie ."Ils ont commencé à agresser et à terroriser les voyageurs en milieu de train" explique un porte-parole de la SNCF. Ils ont alors arrachés   les baladeurs des oreilles d'un passager, giflé une jeune fille et insulté une autre passagère.

Quand les deux contrôleurs à bord sont intervenus, ils ont été accueillis par une bordée d'injures . Les quatre resquilleurs étaient "très virulents" et "terrorisaient la voiture entière", selon la SNCF.

Arrestation mouvementée

Pour permettre leur arrestation le plus rapidement possible, la SNCF a décidé de dérouter le TGV sur la gare de Lyon Saint Exupéry, l'arrestation a été particulièrement mouvementée.

Le détournement a causé un retard de 45 minutes sur le trajet. A leur arrivée en gare de Perpignan, les deux contrôleurs ont porté plainte pour "outrage et rébellion" envers agents de la SNCF, comme le veut la procédure en cas de débordements. (avec AFP)