Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des pilotes de Ryanair réclament une enquête sur la sécurité

mardi 13 août 2013 à 12:38 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Une grande majorité des pilotes de Ryanair s'inquiète des économies réalisées par la compagnie aérienne, et qui pourraient des problèmes de sécurité pour les passagers. C'est le résultat d'une étude réalisée par une association interne, et qui a été révélée par la chaîne de télévision britannique Channel 4 lundi.

Un avion de la compagnie Ryanair
Un avion de la compagnie Ryanair © Maxppp

L'étude a été réalisée par l'association "The Ryanair Pilot Group" (RPG), suite à une menace de la direction envers certains des pilotes. Ces derniers avaient envisagé de signer une pétition appelant les régulateurs du secteur aérien en Irlande et en Europe à se pencher sur la sécurité.

Peu de carburants dans les avions : quel impact ?

Selon ce sondage, 93,6% d'entre eux s'interrogent sur les conséquences qu'ont les économies drastiques que pratique la compagnie sur la sécurité des passagers. Ils réclament donc une enquête indépendante sur leur impact. Le sondage fait également état d'un climat d'omerta au sein de l'entreprise, puisque deux sondés sur trois déclarent hésiter à signaler à leur hiérarchie un problème de sécurité.Ryanair a notamment fait le choix de réduire au minimum le remplissage des réservoirs de ses avions, une pratique légale. Mais les autorités espagnoles avaient décidé de lancer une enquête suite à l'atterrissage forcé de trois appareils en juillet 2012. Idem pour un autre vol en décembre 2012, à Budapest. Des articles de presse avaient plus tard fait état d'une politique organisée de réduction des coûts en matière de consommation de carburant, avec notamment des lettres de félicitation aux pilotes les plus économes.

Une étude "dénuée de toute indépendance"

Ryanair a rejeté ces affirmations, estimant que les conclusions de l'étude avaient été "inventées". Le RPG "est dénué de toute indépendance, objectivité ou fiabilité", a déclaré la société, jugeant que l'étude faisait partie des efforts entrepris en vain depuis 25 ans par le groupe de pilotes pour tenter d'obtenir une représentativité syndicale.    La compagnie rappelle qu'aucun passager ou membre d'équipage n'a été tué lors d'un vol depuis sa création il y a 29 ans et qu'elle encourage son personnel à signaler tout problème de sécurité en utilisant un système confidentiel et garantissant l'anonymat.