Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux alpinistes disparus dans le Mont Blanc

mercredi 7 août 2013 à 10:52 Par Laura Rouaux, France Bleu

On est toujours sans nouvelles des deux alpinistes disparus dans le massif du Mont Blanc. Les deux hommes sont partis samedi d'un refuge coté italien. Ils auraient du arriver lundi à Chamonix. Les secours italiens doivent reprendre les recherches aujourd'hui.

Les deux hommes, un guide de haute-montagne et un moniteur de VTT sont partis samedi du refuge de Monzino, côté italien, avec l'ambition de regagner Chamonix, le tout en passant par l'arête du Brouillard. Une arête située à plus de 4000 mètres d'altitude.

C'est un lieu particulièrement prisé des alpinistes de haut niveau. Jean Claude Beche, connait bien le secteur. il est le président de la chamoniarde, société de secours et de prévention en montagne.

 

Selon les gendarmes de Haute-Savoie, les deux alpinistes ont probablement coupé leur téléphone portable depuis le départ de ce refuge. Ils auraient du normalement boucler leur course en trois jours. Ne les voyant pasarriver à destination, l'épouse du guide a alerté les secours lundi. Le peloton de gendarmerie de haute montagne de chamonix a immédiatement déclenché des recherches, sans succès.

Hier matin, les secours italiens ont pris le relais. D'après les premiers éléments, les deux alpinistes pourraient ne pas avoir encore atteint l'arête du Brouillard et donc être toujours en Italie. D'importants moyens sont déployés notamment un hélicoptère des secours du Val d'Aoste. Mais le PGHM de Chamonix se montre plutôt pessimiste quant à l'issue de ces recherches. Des recherches arrêtées hier mardi à cause des orages, qui devraient reprendre aujourd'hui si le temps le permet.