Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deuxième journée du procès de Tony Meilhon, le meurtrier présumé de Laëtitia

-
Par , France Bleu

Le procès de Tony Meilhon a repris jeudi matin aux Assises de Loire-Atlantique à Nantes. Cette seconde journée est notamment consacrée à l'examen du parcours du meurtrier présumé de Laëtitia Perrais, tuée en 2011 près de Pornic. Hier, il a évoqué l'existence d'un complice qui l'aurait aidé à se débarrasser du corps.

Le box de l'accusé Tony Meilhon à la cour d'Assises de Loire-Atlantique à Nantes
Le box de l'accusé Tony Meilhon à la cour d'Assises de Loire-Atlantique à Nantes

La cour d'Assises de Loire-Atlantique poursuit jeudi l'examen en détail de la vie de Tony Meilhon, à partir de son premier séjour en prison à 16 ans. Le meurtrier présumé est interrogé sur ses rapports aux femmes, ses consommations de drogue et d'alcool.

Il incrimine un complice

Hier, les cheveux noirs attachés en queue de cheval, détendu et s'exprimant avec beaucoup d'aisance, l'accusé a relaté avoir heurté le scooter de la victime et provoqué selon lui un accident mortel avant de paniquer et de faire appel à une tierce personne qu'il a nommée "Monsieur X ". Il a ajouté qu'après avoir tenté d'enterrer le corps en divers endroits, il s'était résolu à découper la victime sur les conseils de ce complice mais n'avait pu accomplir cet acte, laissant entendre que son comparse s'en était chargé. Chacun des deux hommes se serait ensuite chargé d'une partie du corps pour jeter les morceaux dans des étangs de la région. "C'est une version que vous n'aviez jamais présentée ", s'est étonné le président de la Cour Dominique Pannetier. Le magistrat a rappelé que l'accusé s'était contredit à plusieurs reprises au cours de l'instruction. Lors de ses auditions, il avait présenté différentes versions des faits sans jamais évoquer l'existence d'un complice. 

Tony Meilhon, 33 ans, père d'un petit garçon de 9 ans, a alors expliqué qu'il avait pris conscience de "la douleur des personnes " ces derniers mois. "En voyant le mal que j'ai fait, je me dois de dire la vérité pour sa famille, ses amis, pour Laëtitia ", a-t-il dit. Selon les enquêteurs, aucune autre personne ne serait toutefois intervenue dans les faits "d'enlèvement, de séquestration et de meurtre" dont est accusé Tony Meilhon et pour lesquels il risque la réclusion à perpétuité.

Tour au long de cette deuxième journée d'audience, des membres de la famille de l'accusé, dont sa mère, seront appelés à témoigner.

Le procès doit se terminer le 7 juin prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess