Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Disparition d'Allison et de sa maman : la police scientifique sur le terrain

mardi 6 août 2013 à 16:05 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon

La police a perquisitionné l'appartement familial et tente de faire parler le téléphone et l'ordinateur portable de Francesco Bénitez. Le père et époux des deux femmes disparues s'est suicidé lundi matin à la caserne de Perpignan. Le frère de Marie-José Bénitez est convaincu que sa sœur et sa nièce sont vivantes. Un numéro vert est ouvert pour l'appel à témoins : 0800 35 83 35

Marie-José, la mère d'Allison Bénitez
Marie-José, la mère d'Allison Bénitez © Police Nationale

L'enquête sur le suicide de Francisco Bénitez et sur la disparition de sa fille et de son épouse mobilise à présent une trentaine d'enquêteurs de la police judiciaire de Perpignan.

Faute de témoignage direct, les enquêteurs travaillent maintenant sur les données matérielles, la police scientifique a passé au peigne fin l'appartement de la famille Bénitez quartier du Vernet à Perpignan mais aussi la caserne où le père s'est pendu lundi matin.

Les enquêteurs exploitent aussi le téléphone et l'ordinateur portable de Francisco Bénitez, ils veulent reconstituer son emploi du temps de ces derniers jours mais aussi celui qui a précédé la disparition des deux femmes il y a trois semaines.Allison et sa maman n'ont plus été revues depuis le 14 juillet.Le frère de Marie-José Bénitez se dit persuadé que sa sœur et sa nièce sont vivantes et lance un appel pour qu'elles se manifestent. Il se dit par ailleurs convaincu que son beau-frère est innocent et que son suicide est un geste de désespoir.Par ailleurs le SRPJ vient de mettre en place un nouveau numéro de téléphone, un numéro vert pour recueillir des témoignages sur la disparition des deux femmes. Il s'agit du 0800 35 83 35 .