Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Disparitions à Metz : "Ca ne ressemble pas à Aurore de me laisser dans le silence"

mercredi 7 août 2013 à 22:26 Par Cyril Destracque, France Bleu Lorraine Nord

Après près de 3 jours de recherches "tous azimuts", Aurore, 13 ans, et Michael, 38 ans, restent introuvables. La maman, sans nouvelles de sa fille depuis dimanche soir, se dit " à bout de nerfs, au bout du rouleau".

Disparitions Metz
Disparitions Metz © DR - DR

Un SMS pour lui dire que tout va bien, qu'elle aime et puis plus rien. Le dernier message reçu du portable d'Aurore par Christine Mangel ne laissait rien présager. Et pourtant, depuis dimanche soir, la messine est sans nouvelle de sa fille. Et de son ex-compagnon. Leurs portables sont coupés. L'appartement du quartier du Sablon vide et la voiture ( une Suzuki Baleno immatriculée 381 ACF 57) prêtée par le grand-père est introuvable. Le parquet de Metz a ouvert une enquête pour soustraction de mineure par ascendant et la brigade des mineurs de la sureté départementale mène des recherches "tout azimuts". 

Un appel à témoins fructueux

Pour avancer dans leurs investigations, les policiers de Metz ont lancé un appel à témoins et ont commencé à éplucher les caméras de vidéo surveillance du centre ville. Plus d'une dizaine d'appels ont été enregistrés de mercredi par les enquêteurs de la brigade des mineurs. Dans le même temps, un avis de recherche a été lancé dans toute la France et le logement de Michael Krachenberger passé au peigne fin dans le cadre d'une enquête pour soustraction de mineure par ascendant. La seule certitude ou presque des enquêteurs c'est que le papa disparu avait au maximum 200 euros sur lui quand on a perdu sa trace. Le véhicule emprunté à son père lui contient de l'essence pour rouler environ 400 km. Même s'il est "très probable qu'ils soient partis en voiture" explique le procureur adjoint, on ne peut pas écarter un voyage en train ou en avion. L'un des témoignages reçus au commissariat de Metz évoque une jeune fille en gare de Metz essayant de s'échapper d'un train lundi matin. C'est plausible mais il faut vérifier explique le directeur d'enquête.

La mère "particulièrement inquiète

Contactée par France Bleu Lorraine, l'avocate de Christine Mangel, la maman d'Aurore, Maitre Marlène Schott indique que sa cliente "est au bout du rouleau, à bouts de nerfs." Selon elle,  "ça ne ressemble absolument pas à Aurore de laisser sa mère dans le silence. Ma cliente m'explique que sa fille sait que si je n'ai pas de nouvelles d'elle tous les jours, je serai particulièrement inquiète." La maman d'Aurore avait donné son accord pour que sa fille passe le mois d'août en vacances avec son père biologique qui souffre de troubles mentaux et est placé sous curatelle renforcée. " Depuis début 2013, la fille était vraiment en attente de relation avec son papa explique Maitre Schott.  Il était depuis 2 ans stabilisé, et sa maman n'était pas du tout inquiète". Depuis qu'elle n'arrive plus à joindre sa fille sur son portable comme elle avait l'habitude de le faire depuis le début du séjour, elle est très inquiète. "Qu'il puisse lui faire du mal être violent ? Bien entendu que ça lui passe par la tête" explique Maitre Marlène Schott.

 

 

Si vous avez des éléments pour faire avancer l'enquête, vous pouvez constater le commissariat de Metz au 03 87 16 17 17.