Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Disparues de Perpignan : les fouilles n'ont pas commencé

mercredi 14 août 2013 à 19:26 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon

Les fouilles sur des terrains militaires pour rechercher Allison et sa maman disparues depuis le 14 juillet ne commenceront que lorsque les enquêteurs auront des pistes sérieuses. L'analyse du téléphone portable est toujours en cours.

L'enquête sur les disparues de Perpignan se poursuit, mais les fouilles sur des terrains militaires ne commenceront que lorsque les policiers auront des éléments plus précis pour orienter leur recherches.

Allison, 19 ans et sa maman Marie-Josée Bénitez, 53 ans ont disparu depuis un mois à Perpignan sans explication.

L'examen du téléphone portable de Francisco Bénitez pourrait donner quelques pistes, les enquêteurs retracent tous ses déplacements entre le 14 juillet, jour de la disparition de sa fille et de sa femme et le 5 aout, date de son suicide à la caserne de Perpignan. Le militaire aurait parcouru plus de 5 000 kilomètres, ce qui intrigue évidemment.La police judiciaire continue de recueillir des témoignages de voisins, de la famille des deux femmes mais aussi des collègues de la légion où Bénitez était employé comme agent recruteur à Perpignan.

Les enquêteurs retracent aussi le parcours professionnel de cet homme bien mystérieux, outre le Gard où une de ses maitresse a disparu en 2004, ils enquêtent aussi du côté de Mayotte notamment.

Pour la justice la piste criminelle ne fait plus aucun doute et tous les soupçons se portent sur Francisco Bénitez malgré les lettres et vidéo qu'il a laissés avant de se pendre, il y clame son innocence.