Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dossier syrien : le point de vue des parlementaires en Gironde

-
Par , France Bleu Gironde

Le Sénat et l'Assemblée Nationale se penchent aujourd'hui sur le dossier syrien et une éventuelle intervention militaire de la France. Cette intervention est-elle nécessaire ? Doit-elle faire l'objet d'un vote au parlement ? La réponse de nos élus.

Assemblée nationale
Assemblée nationale © Sipa

La classe politique est divisée au sujet de l'intervention en Syrie et de la nécessité d'organiser ou non un vote au parlement. Sénateurs et députés se retrouvent aujourd'hui dans leurs hémicycles recpectifs.

A ce jour aucun vote n'est prévu mais une consultation n'est plus écartée. "Ce n'est pas un sujet tabou pour François Hollande" , a dit hier le ministre des relations avec le Parlement, Alain Vidalies.

Selon Florent Boudié , député socialiste de la 10ème circonscription, la constitution est très claire à ce sujet.

Le député Florent Boudié

De son côté, le député-maire de Bègles, l'écologiste Noël Mamère est partisan d'un vote. Mais pour cela, il a bien conscience qu'il faudrait changer la constitution. Il est favorable à une intervention mais à certaines conditions.

Le député Noël Mamère

 

A droite toutes les voix s'élèvent également pour demander un vote au parlement en préalable à toute intervention en Syrie. Le sénateur de la Gironde Gérard César pose également comme condition la participation des Etats-Unis.

Le sénateur Gérard César

Choix de la station

À venir dansDanssecondess