Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le double meurtre de Montigny-lès-Metz : 30 ans de rebondissements judiciaires

Double meurtre de Montigny : Francis Heaulme renvoyé devant les assises de Moselle ?

-
Par , France Bleu Lorraine Nord
Manuel

La cour de Cassation dira ce mercredi à 14H si elle renvoie ou pas Francis Heaulme devant les assises de la Moselle pour le double meurtre de Montigny-les-Metz. Le serial killer est devenu le principal suspect depuis les accusation de son co-détenu. Son avocate conteste.

Francis Heaulme renvoyé devant les assises
Francis Heaulme renvoyé devant les assises © Maxppp

Francis Heaulme sera-t-il sur le banc des accusés pour le double meurtre de Montigny-les-Metz ?  La Cour de Cassation dira ce mardi en début d'après-midi si elle valide ou non son renvoi devant les assises de la Moselle pour cette affaire qui remonte à plus de 26 ans. Le 28 septembre 1986, sur un talus, près des voies SNCF,  deux enfants avaient été assassinés à coups de pierre. Un meurtre pour lequel Patrick Dils a été condamné par deux fois avant d'être définitivement acquitté en 2002. Dans cette affaire Francis Heaulme avait bénéficié d'un non lieu en 2007, avant que deux suppléments d'informations ne soient ordonnés.

Les soupçons contre Francis Heaulme pas avérés

Le 21 mars dernier, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Metz a décidé de renvoyer Francis Heaulme devant les assises. Ses avocats ont formé un pourvoi devant la chambre criminelle de la cour de cassation. La demande a été examinée le 11 juin dernier au cours d'une audience express. Le temps pour les avocats du serial killer de mettre en cause l'objectivité de Jean-Marie Abgrall, le gendarme qui avait recueilli les confidences de Francis Heaulme faisant état de sa présence dur les lieux du crime. De manière globale, l'avocate de Francis Heaulme,  Maitre Liliane Glock estime que l'arrêt de mise en accusation "est formulé de telle manière qu'il ne respecte pas la présomption d'innocence" de son client. "Le problème que c'est que le gendarme Abgrall n'a pas noté au procès verbal ce que Heaulme lui aurait raconté" précise Liliane Glock. En l'occurence, il n'est pas spécifié par écrit que Francis Heaulme dit avoir vu deux enfants morts, sur les voies ferrées.

Que décidera la Cour de Cassation ? Réponse à 14H. Si le pourvoi formé par les avocats de Francis Heaulme est rejeté, le procès devant les assises de la Moselle pourrait se dérouler d'ici un an à Metz.

HEAULME bob Glock

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu