Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Droits de plantation : les viticulteurs bordelais soulagés

-
Par , France Bleu Gironde

Dans le cadre de la réforme de la Politique Agricole Commune, l'Europe a validé le maintien des droits de plantation de la vigne jusqu'en 2030. Les viticulteurs du Bordelais craignaient l'abandon d'un système qui protège leur terroir.

Vignoble Saint-Emilion
Vignoble Saint-Emilion © Radio France

Cela fait des mois que les viticulteurs du Bordelais attendent cette décision. Dans le cadre de la PAC (politique agricole commune), un accord est intervenu entre le Conseil des ministres européens, le Parlement et la commission européenne. Un nouveau système de droits de plantation sera mis en place à partir de 2016 . Les autorisations de plantation ne pourront pas dépasser un plafond de 1% chaque année. Et, à partir de ce cadre commun, chaque Etat pourra fixer son propre taux de plantation .

Florent Boudié, le député socialiste du Libournais et du pays foyen, se félicite de cet accord européen. 

Florent Boudié : "Après une décennie de dérégulations qui ont mis à mal nombre de petites exploitations, cet accord constitue une avancée majeure vers davantage de protection pour nos exploitations"

Florent Boudié rappelle que les droits de plantation constituent, avec les systèmes des appellations d'origine contrôlée, l'un des piliers de la viticulture française . Les viticulteurs du Bordelais craignaient en effet une destabilisation du marché en cas de libéralisation des droits de plantation. N'importe qui aurait pu planter n'importe quel cépage sur n'importe quelle parcelle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu