Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Du retard mais la moisson sera bonne en Normandie

vendredi 16 août 2013 à 18:57 Par Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les moissons sont en retard en Normandie mais la récolte est bonne. A la grande surprise des agriculteurs. Ce n’était pas gagné au regard de la météo de cet hiver et du printemps.En ce moment les moissonneuses sillonnent encore les champs. Finalement les récoltes sont sauvées

Une bonne moisson 2013 en Normandie
Une bonne moisson 2013 en Normandie © Radio France - -Francis Gaugain

10 jours de retard

Les températures élevées et le soleil de ces dernières semaines ont permis de rattraper  le retard de croissance des céréales dans le Calvados.Les agricultures craignaient le pire. Les pluies de l’automne dernier ont retardé les semis de prés de deux mois. Certains agriculteurs n’ont même pas pû semer puisque, après la pluie,  la neige a recouvert les champs jusqu'à la fin du mois de mars dernier.

Qualité et quantité

A bord de  leurs moissonneuses, en cette mi-août,  les agriculteurs sont désormais  soulagés. Il fallait  être patient mais avec  10 jours de retard   la récolte 2013 ne sera finalement  pas si mauvaise. Des céréales de bonne qualité  et en quantité.80 à 85 quintaux par hectare pour le blé, ce qui est une bonne moyenne selon  la chambre d’agriculture du Calvados.En revanche le prix de vente est en baisse . Il y a 4 mois, la tonne de blé était à 230 euros. Elle ne vaut que 160 euros aujourd’hui...Et La surproduction de blé cet été dans les pays de l’est n’arrangera pas la situation.

Jean Yves Heurtin, agriculteur à Ouilly le Tesson dans la plaine de Caen