Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elèves handicapés : le gouvernement annonce la titularisation de 28.000 accompagnants

vendredi 23 août 2013 à 7:10 - Mis à jour le vendredi 23 août 2013 à 11:20 Par Saïd Makhloufi, France Bleu

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé ce jeudi à Matignon la titularisation progressive de 28.000 auxiliaires de vie scolaire (AVS) qui assistent les élèves handicapés,une reconnaissance officielle du métier et une "formation renforcée". Actuellement, les AVS ne peuvent pas être employés plus de six ans.

En Savoie, 6 cabinets de médecins généralistes sur 10 sont inaccessibles aux personnes en fauteuil roulant.
En Savoie, 6 cabinets de médecins généralistes sur 10 sont inaccessibles aux personnes en fauteuil roulant. © Fotolia

Plus de 28.000 accompagnants d'élèves handicapés, jusque-là cantonnés à des contrats précaires et formés sur le tas, seront progressivement titularisés, et un nouveau diplôme sera créé pour consolider leur métier , répondant à une revendication de longue date des familles et des associations.

Pas plus de six ans

Actuellement, les AVS ne peuvent pas être employés plus de six ans, privant au bout de ce délai des enfants du soutien de gens qui les connaissent bien après avoir appris leur métier sur le tas, et qui se retrouvent sans emploi.   

Des situations invraisemblables, inacceptables. Vincent Peillon

Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon a rappelé lors d'une conférence de presse que les accompagnants d'enfants handicapés se retrouvaient "dans des situations invraisemblables, inacceptables. Douloureuses pour ces personnes, recrutées, parfois un peu formées et puis abandonnées. Et très douloureuses pour les enfants qui s'attachaient. Cette situation est aujourd'hui derrière nous".

 

Hélene Lataste auxilaire de vie depuis 5 ans en Gironde