Musique Émissions – Rendez-vous

06h00 - 09h00 - France Bleu Matin en Touraine 2013/2014

BALLAN-MIRÉ : lotissement, dette, Tours Plus... les réponses des candidats à la mairie

Podcasts :
candidats ballan-miré
candidats ballan-miré © Radio France

Les quatre têtes de liste aux municipales à Ballan-Miré ont répondu en direct aux questions des Ballannais ce vendredi matin sur France Bleu Touraine.

Les têtes de listes Pascale Boudeseul (PS), Alexandre Chas (UMP), Didier Koenig (Modem) et Jean-Michel Pottier (FN) étaient les invités de France Bleu Touraine ce vendredi matin. Ils ont répondu aux questions de Boris Compain et de Ballannais en direct du marché de la ville.

La vente de pavillons à Val Touraine habitat

P. Boudeseul : "Il y avait des travaux urgents à faire alors que le baill expire bientôt, la mairie n'a pas les moyens de les faire. L'opération permet d'ajouter 35 logements".A. Chas : Sur la forme, si près des municipales on aurait pu attendre. Sur le fond, c'est dommage de perdre cette richesse. L'héritage était lourd à porter.D. Koenig : On perd la main sur un emplacement extraordinaire. C'est un cadeau, à un tarif discutable, à un bailleur social qui n'a pas fait de travaux pendant 30 ans.J.M. Pottier : Quelle était l'urgence ?

L'adhésion à Tours Plus et les finances de la commune

A. Chas : Les ressources supplémentaires ne vont pas dans des projets structurants, ça contribue à transformer Ballan en ville-dortoir. Mais je suis très content de cette adhésion, il n'est pas question de revenir en arrière.J.M. Pottier : Au contraire Ballan devient plus active, notamment grâce aux transports. Mais il faut réduire certaines subventions, par exemple à des associations de quartier, qui tiennent plutôt du saupoudrage électoral.D. Koenig : L'adhésion a permis de doubler les subventions, mais le suivi a été renforcé. D'après mes calculs l'adhésion a rapporté 6,5 millions mais ils n'ont pas servi à réduire la dette, ça c'est grave.P. Boudeseul : L'adhésion fait l'unanimité. Les associations jouent un grand rôle dans l'animation de la commune. Il y a eu des projets réalisés, comme le réfectoire de l'école maternelle, le nouveau centre social, bientôt le centre culturel. La dette a baissé de 11 à 10 millions d'euros. Avec l'arrivée de nouveaux habitants il n'était pas question d'arrêter les projets.A. Chas : La dette a augmenté mais la dette par habitant a baissé grâce à la hausse de la population. Pas un logement n'a été construit sous le contrat de Laurent Beaumel.

La hameau de Valloire, village fantôme

P. Boudeseul : C'est un héritage catastrophique, l'entrée de ville est saccagée. La commune est en train de devenir propriétaire, c'est progressif car il y a de nombreux propriétaires. Dans un premier temps nous sécurisons. Les ballannais souhaitent de l'habitat, nous procéderons lot par lot.A. Chas : C'est l'inverse d'une dette, une opportunité de faire de l'habitat. Ce patrimoine va revenir à la commune pour zéro euro.

La réforme des rythmes scolaires

P. Boudeseul : La consultation a duré 18 mois, nous assumerons les dépenses supplémentaires nécessaires à cette réforme utile.D. Koenig : Les associations ne sont absolument pas prêtes, il a manqué de concertation.A. Chas : C'est une mauvaise réforme mais elle s'impose à nous, il faudra donc en faire un succès.